TOURISME AUTRICHE: Vienne l’impératrice le „City Break“ culturel obligatoire

Avec un patrimoine culturel et historique, si riche, la capitale autrichienne est une merveille à flâner, mais ne négligez pas ses quartiers variés, sa cuisine et ses bars.
Vienne est une grande métropole divisée en 23 arrondissements, chacun d’eux a sa réputation et son objectif. 

La vieille ville, officiellement l’Innere Stadt (1er arrondissement, avec la cathédrale Saint-Étienne en exergue), est entourée par la Ringstraße de 5,3 km de long. Un magnifique boulevard de plus de 5 km de long dont la construction a pris du temps (commencé dans les années 1850 et pas tout à fait terminé au moment de l’effondrement de l’empire austro-hongrois en 1918). Au-delà de ce périphérique (ring) se trouvent les arrondissements allant de 2 à 9 qui sont à leur tour ceinturés par un autre périphérique beaucoup plus grand, le Gürtel. Un tantinet enclavés, les viennois préfèrent souvent faire leurs courses, boire et manger dans leur propre quartier ou dans un quartier voisin plutôt que de s’aventurer dans le centre. 

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR

En hiver, ils se blottissent dans les bars et cafés chaleureux du 4e arrondissement autour de la Schleifmühlgasse, ou dans les rues adjacentes à la très commerçante Mariahilferstraße. Ces dernières années, la Leopoldstadt dans le 2e arrondissement, le quartier juif de la ville, s’est redynamisée avec bonheur et regorge également de cafés, bars, restaurants et clubs chaleureux et atmosphériques. Vienne est une capitale possédant un vaste éventail de musées, y compris des institutions dédiées aux chaussures, aux préservatifs, à l’espéranto et à l’assainissement. Dans une liste prioritaire, le musée Leopold est à ne pas manquer, il abrite la plus grande collection d’art Egon Schiele au monde, entres-autres. Par ailleurs, le Musée juif présente l’histoire fascinante de la vie juive et continue d’acquérir des objets pour enrichir ses archives et innover avec ses expositions temporaires, toujours remarquables. À visiter également la collection de meubles impériaux, Hofmobiliendepot qui dispose nombreuses possessions anciennes des monarques des Habsbourg. Le Mak (musée des arts appliqués) qui retrace l’histoire des arts décoratifs autrichiens et du Moyen-âge à nos jours, mettant en valeur meubles, objets en verre et en porcelaine, argenterie et tissus. À cela s’ajoutent des joyaux de l’Art nouveau comme le carton doré à la feuille que Gustav Klimt réalisa pour la frise de la salle à manger du Palais Stoclet, à Bruxelles.

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR

Vienne établit à peu près la norme pour le reste du monde en matière de musique classique, et cette année marque le 250e anniversaire de la naissance du compositeur allemand Beethoven qui a fait de cette ville son lieu de vie. Le bâtiment dans lequel il a terminé la 9e symphonie est devenue un pub autrichien, le (Bierteu). Pour une alternative aux salles prestigieuses, le Volksoper- qui accueille de temps à autre le Ballet d’État – présente presque quotidiennement des opérettes, des opéras, des comédies musicales ou des ballets à des prix très bon marché. Pour les fameuses valses de Vienne, la bonne saison se tient de janvier à début mars avec chaque année des centaines d’évènements dansants sont organisés et attirent pas moins de 300 000 amateurs de valse venus du monde entier. Tous les goûts y sont représentés, du bal de l’Opéra à l’excentrique bal Arc-en-ciel en faveur des gays et lesbiennes en passant par le rituel bal des confiseurs.  Les habitants de Vienne, comme la plupart des citadins, apprécient la présence du fleuve Danube à proximité et celle d’une nature apaisée. En cherchant sur un plan urbain de la ville, le fameux Danube on observe plutôt la présence du „Canal du Danube“. Ce bras du grand fleuve est bien urbanisé et bordé de nombreux bâtiments historiques, de pistes cyclables, de routes, de murs tagués, de cafés en tous genres aux terrasses accueillantes, de petits jardins alternatifs, d’embarcadères, d’un bateau piscine, de rives goudronnées avec en plus la présence du métro. Plus en en aval, toujours bordé de pistes cyclables, une ribambelle de cabanes de pêcheurs colorées adoucissent quelque peu la sévérité du paysage urbain décrit plus tôt. 

 

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR

Délices gastronomiques et architecturaux

La pandémie du coronavirus a littéralement changé les habitudes des sorties viennoises, toutefois, l’Autriche a parfaitement réussi son adaptation avec les nouvelles mesures sanitaires en détendant les horaires de licence et en amenant les clients a bien respecter les gestes barrières en vigueur dans une attitude décontractée. 
Institution viennoise par excellence, le café est bien plus qu’un endroit pour boire du café et déguster des tranches de gâteau culpabilisantes. Les serveurs souvent grimés sont quelque peu hautains, mais c’est dans la description de leur poste. À Vienne, il est possible de commander un seul expresso et rester sur place pendant des heures ; avec des plats chauds servis de la fin de la matinée à la fin de soirée, il semble souvent n’y avoir aucune raison de partir. De nombreux cafés ont conservé leur gloire et leur charme d’antan, comme le Café Schwarzenberg, le Café Diglas et le Café Frauenhuber en plein centre de la vieille ville. Plus jeune d’esprit, le Kaffee Alt Wien, offre une atmosphère plus informelle et ouverte. Pour un excellent café viennois, le Café Europa reste ouvert 7 jours sur 7. Plus loin le Tachles qui se présente comme un Kulturcafé et qui tire son nom du yiddish « parler franc ». Un magnifique bistrot à l’ancienne en lambris qui sert des pierogi polonais (boulettes salées farcies) à tomber, agrémentés par de la musique live.

Pour un vrai goût de Vienne sans fioritures, le Schnitzelwirt sert des portions familiales de schnitzel aux prix imbattables. Les viennois le mangent traditionnellement avec une salade de pommes de terre froide. Les menus viennois comprennent généralement le même groupe de plats, parfois d’origine autrichienne mais souvent hérités des différentes nationalités de l’empire : goulasch hongrois, wiener schnitzel (à base de veau), ćevapčići slave (viande hachée grillée), Palatschinken (crêpe roumaine) et les Powidltascherl tchèques (boulettes sucrées remplies de prunes cuites ou de confiture de prunes.) pour n’en citer quelques-uns. D’autres restaurants reconnus comme le Plachutta, qui dispose de trois emplacements dans la ville, le Gasthaus Pfudl et le Meissl & Schadn. Véritable Institution viennoise ce dernier a survécu à la Première Guerre mondiale, mais pas la seconde. Il fut aussi affublé par l’assassinat du Premier ministre autrichien en 1916 par Friedrich Adler. Sa réouverture fin 2017 a réjouit les viennois ainsi que les touristes. Il propose désormais une cuisine traditionnelle viennoise dans un cadre de charme.

 

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR

En été, ne pas manquer, les caves Heurige à Nußdorf et Grinzing. Ces tavernes traditionnelles servent simplement du vin produit à partir de leurs propres vignobles situés dans leurs jardins. Elles sont ouvertes pendant la moitié clémente de l’année, mais certaines sont ouvertes toute l’année. La vieille ville de Vienne regorge de trésors. En levant les yeux et en poussant votre nez dans chaque cour et église cachée. Un fabuleux cocktail éclectique de bâtiments médiévaux, baroques, historicistes et modernistes étanche allègrement la plupart des soifs architecturales qui nous anime : le Looshaus, le Maria am Gestade, le cinéma Burg Kino. L’université, la plus ancienne du monde germanophone propose des visites guidées à travers ses locaux néo-Renaissance, comme la Prunksaal de la plus belle ancienne bibliothèque impériale du monde. Les bâtiments municipaux de Vienne avec de belles icônes de l’époque de la Vienne rouge comme le Karl-Marx-Hof, long d’un kilomètre méritent d’être explorés tout comme le Reumannhof aux allures exotiques.

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR

Si Vienne est une ville qui a une des meilleure qualité de vie au monde, elle a aussi la meilleure qualité de mort. Explication : peu de villes ont des cimetières aussi beaux, bien entretenus et agréables. Les viennois se promènent dans les cimetières comme d’autres se promènent dans les parcs. Sur près de 50 cimetières, le Zentralfriedhof est le plus grand et le plus célèbre. Beaucoup des plus grands compositeurs du monde reposent ici, y compris Beethoven et Schubert, mais pas Mozart ; ses restes se trouvent au cimetière St Marx à Landstraße dans un autre arrondissement de la ville cimetière St Marx. Pour une expérience encore plus morbide mais dynastique, le Kapuzinergruft lieu de sépulture des Habsbourg sur le Neuer Markt dans le centre-ville qui détient les sarcophages de plus de 100 membres de la famille impériale dans tous les styles imaginables. Les amateurs d’histoire y seront comblés d’y voir de grands noms aux destins funestes comme l’impératrice Marie-Thérèse et son fils Joseph II, François-joseph Ier et l’impératrice Sissi, le prince héritier Rodolphe et aussi l’empereur Maximilien du Mexique. 

Photos:  WienTourismus/Paul Bauer/Pierre Rigaud/Gregor Hofbauer/Paul Bauer/Getty Images/AP/DR
En bref: Vienne comporte certainement un des meilleurs réseaux de transports en Europe! 
Elle dispose de 5 lignes de métro (U1, U2, U2, U4 et U6.) 
Pratiques, propres, sûres et accessibles aux personnes à mobilité réduite à chaque station.
 Le métro roule de 5h à minuit, et 24h / 24h les vendredis, samedis, et veilles de fête. 
Le réseau est complété par de nombreuses lignes de tramway, elles aussi efficaces, 
et sillonnant toute la ville, prenant le relais là où le métro ne passe pas. 
Pour rejoindre la banlieue, le S-Bahn est idéal pour rejoindre les gares 
ou le parc d'attractions Prater. 
Un pass multi-transport pour 3 jours est disponible. 
https://www.wien.info/fr
https://www.austria.info/fr

 

 

 

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*