MULHOUSE : Sur des bons rails pour la grande Alsace

Durant l’événement annuel Baselword qui a lieu à Bâle, la ville suisse accueille durant une semaine un monde fou. Pour loger ces visiteurs ou autres acteurs de ce prestigieux show horloger en ville, la ville suisse n’est pas la panacée dans le domaine hôtelier. Toutefois, une grande ville française voisine, se tient toujours prête accueillir avantageusement ce beau monde dans un environnement séduisant avec une envie de partager ses atouts. Mulhouse n’est pas forcément la première ville qui vient à l’idée de visiter lorsqu’on vient en Alsace, mais c’est pourtant une cité pleine de charme et de belles surprises. Cette ville très cosmopolite se positionne à l’avant poste de la nouvelle Alsace au carrefour des frontières allemande et suisse avec un aéroport international à portée. Elle jouit de cette position démographique intéressante et attire de plus en plus de touristes. Ville en perpétuel mouvement, dynamique, chaleureuse et festive, elle offre autant de facettes que celles des millions d’ouvriers migrants qui l’ont façonnée depuis le XXe siècle. C’est sans doute la ville alsacienne qui bouge le plus. Une alternative à son illustre grande  sœur du nord Alsace, Strasbourg.

Photos: Office du tourisme de Mulhouse/DR

Mulhouse est surtout connu pour son aéroport et sa proximité avec la Suisse, mais pas encore assez pour en faire une destination phare pour le tourisme. Difficile de la situer ou de citer un seul de ses atouts touristiques, cela donne la seule vraie raison de s’y attarder. Pourtant, depuis quelques années, cette grande métropole alsacienne située à quelques encablures de l’Allemagne et  de la Suisse, à la fois surprenante, captivante et riche attire de plus en plus de touristes. De par ses nombreux musées comme la cité de l’automobile ou la cité du train entres autres, il n’est pas difficile de se faire un programme chargé avec des thématiques différentes. Mulhouse est une cité à visiter en famille, seul ou accompagné qui peut se découvrir à pied pour en profiter pleinement. Outre les musées techniques, traverser la ville de long en large permet de percevoir l’âme de cette ville industrielle riche en histoire et d’en admirer les contrastes de la rénovation intelligente de certains lieux. La ville est surplombée par la fameuse tour de l’Europe qui domine le paysage et offre une large vision du maillage du transports urbain et un aperçu d’une certaine modernité architecturale contrastant avec des édifices plus anciens. Une coexistence des deux mondes naturelle assez cohérente avec les ambitions de la deuxième ville d’Alsace. Le centre historique révèle de belles surprises comme la fameuse place de la Réunion où trône l’hôtel de ville Renaissance et le magnifique Temple Saint-Etienne, assurément une des plus belles places de la ville avec beaucoup de riches façades mises en valeur autour de la mairie et dans les artères piétonnières voisines et mitoyennes de la „cathédrale“. Un carré central assez festif où abondent bars et restaurants. Plus haut, le Rebberg, un beau quartier bourgeois perché sur une colline sur laquelle se trouve le Belvédère de Mulhouse. Cette petite tour Eiffel culmine à plus de 300 m d’altitude et offre un panorama sur toute la plaine d’Alsace, la Suisse et certains massifs alpins. À Mulhouse, les lieux culturels pullulent avec de nombreux musées et d’endroits atypiques comme La Filature, la salle de spectacle L’Entrepôt, la cité de l’Automobile, la Cité du Train, ou encore le Zoo de Mulhouse.

Melting-pot culturel

Depuis quelques années, Mulhouse a accéléré la gentrification des anciens quartiers ouvriers tout préservant le patrimoine historique des lieux. Lieu unique et bel exemple de reconversion d’une ancienne friche, la Fonderie de Mulhouse a été réhabilitée pour devenir un véritable lieu de vie. Gardant son âme industrielle, le quartier de la Fonderie est l’endroit à la mode de la ville alsacienne ou se côtoie jeunes et moins jeunes ainsi que les familles en toute convivialité. Le campus de l’université voisine permet aux étudiants de bénéficier d’un quartier bien vivant à proximité. Ainsi, la transformation de cette friche permit de mettre à profit des espaces disponibles laissés à l’abandon et ainsi d’accueillir la cité du numérique KMO, génératrice d’emplois. Deuxième ville la plus „jeune „de France, dont plus d’un quart de sa population à moins de 20 ans, Mulhouse propose un grand nombre d’activités pour cette jeunesse. Avec un passé sportif reconnu et une équipe de Volley-ball féminine championne, la ville essaie de perpétuer dans cette optique en multipliant les inscriptions de jeunes dans différents sports.

Photos: Office du tourisme de Mulhouse/DR

Dans le domaine artistique, il y a plus d’une cinquantaine de fresques de street-art qui embellissent la cité et mettent en valeur son architecture industrielle. La ville a toujours eu cette volonté de réunir la communauté du graffiti, de fournir un modèle positif aux jeunes et de donner la chance à des artistes mulhousiens de s’autonomiser et d’exprimer légalement leur talent dans des œuvres de grand format. Pour ce faire, le M.U.R. a été créé afin d’y développer une réelle street-art attitude. De belles brochettes d’artistes d’envergure internationale s’y invitent régulièrement avec souvent en parallèle des activités et des party dédiées pour l’occasion. Le Quai des Pécheurs est quant à lui très prisé par des graffeurs réputés. À Mulhouse, outre le street-art en pleine effervescence, la visibilité ainsi que la création contemporaine est également partout. Il est courant également de percevoir çà et là des sculptures contemporaines, des arches de Buren et autres monolithes… Par ailleurs, en flânant sur la promenade du nouveau bassin, les œuvres artistiques accompagnent curieusement et magnifiquement le paysage et conforte encore plus cette ville comme vrai lieu culturel indoor et outdoor. D’ailleurs, tout au long de l’année, les événements abondent dans ce sens avec des essayages d’artistes plasticiens renommés. Comme une piqûre de rappel pour marquer sa différence et une vraie passion pour l’art sous toutes ses formes. Une attractivité essentielle pour cette ville post-industrielle, dont la reconversion s’est en partie faite dans cette optique

Photos: Office du tourisme de Mulhouse/DR

PRATIQUE 

 

City Pass Mulhouse 

Sont inclus: un site ou un musée gratuit, tous les autres accessibles à tarif réduit, les transports en communs sur le réseau Soléa (y compris la navette Ecomusée/Parc du Petit Prince), une visite guidée Ville d’Art de d’Histoire et une visite d’entreprise gratuite des réductions pour les spectacles, un apéritif offert dans les restaurants participants, une location de voitures à tarif réduit, l’entrée à prix réduit dans toutes les piscines de l’agglomération et une réduction dans la boutique de l’Office du Tourisme! Tarif unique pour 3 jours consécutifs!

En avion

De nombreuses liaisons quotidiennes avec Paris (11 vols journaliers), les principales villes de France (Bordeaux, Brest, Nice, Lille, Lyon, Marseille, Rennes, Toulouse…) et les grandes métropoles européennes (Amsterdam, Barcelone, Berlin, Bruxelles, Francfort, Londres, Lisbonne, Rome, Vienne…).

En train

Le TGV relie Mulhouse en 2 h 40 depuis Paris, 2 h 45 depuis 1 h depuis Dijon, 4 h 30 depuis Marseille… Mais aussi 1 h 20 depuis Zurich et 2 h 10 depuis Francfort ou Stuttgart. Depuis la gare, le marché de Noël est à 10 minutes à pieds, 5 minutes en tramway.

En voiture

Avec les autoroutes A36 et A35, l’autoroute allemande E35 qui relie Fribourg, la N2 depuis Zurich et Genève et la D430 qui file vers les Vosges, Mulhouse est bien desservie.

 

Remerciements au service de communication de l’office de tourisme de Mulhouse  pour leur gentillesse, leur réactivité et leurs compétences pour mettre en valeur leur ville

www.tourisme-mulhouse.com

Contact: +33 (0)3 89 35 48 48

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*