MOTOGP GRAND-PRIX D’EUROPE : Première victoire et titre en point de « Mir »

Magnifique doublé pour Suzuki à Valence, où Joan Mir (Suzuki) a remporté le Grand-Prix d’Europe. Une aubaine pour le constructeur Suzuki, dont le dernier doublé remonte à 1982, qui conforte son leadership au classement constructeurs devant Ducati. Le jeune majorquin réalise enfin sa première victoire cette saison en devançant son coéquipier Alex Rins (Suzuki) et Pol Espargaro (KTM). 

Joan Mir s’est réveillé au bon moment, il n’aurait pas pu choisir un meilleur instant pour remporter sa première victoire en carrière en MotoGP. Dans une course où son concurrent direct pour le championnat Fabio Quartararo (Yamaha Petronas) s’est auto flagellé en début de course, le pilote espagnol a pris la poudre d’escampette au classement avec les 25 points de la victoire, il compte désormais 37 points sur le français Fabio Quartararo et Alex Rins à deux courses de la fin. 

Photos : MotoGP/Michelin

En outre, parmi les six premiers du classement avant cette première course de Valence, Joan Mir était le seul à ne pas avoir remporté un Grand-Prix en 2020, mais ce premier succès fait de lui le 9e vainqueur différent de l’année.
Pour cette journée de dimanche, avec le ciel bleu et pas moins de 23 °C dans l’air, les conditions sont idéales, contrairement aux deux derniers jours ou la pluie était souvent légion. Par contre, pour tous les pilotes, le choix de pneumatiques s’est avéré cornélien, ces derniers n’ont pas eu le temps lors des essais de rouler en pneus slicks.
Aux avant-postes, le poleman Pol Espargaro (KTM) a choisi avant le départ une combinaison de pneumatiques dur et médium, tout comme le japonais Takaaki Nakagami (Honda LCR) tandis que les deux pilotes Suzuki, Alex Rins et Joan Mir ont opté pour une monte entièrement médium. Pol Espargaro et sa KTM ont réussi un bel envol et virent au premier virage devant la Suzuki d’Alex Rins et la Honda de Takaaki Nakagami. Plus en arrière, Fabio Quartararo a grappillé deux places suivi d’Alex Espargaro (Aprilia) toujours véloce dans l’exercice. Mais soudain un rebondissement inattendu, dans la course au titre avec les chutes simultanées de Fabio Quartararo et d’ Aleix Espargaró, bien qu’il n’y ait eu aucun contact entre les deux pilotes. 

Photos : MotoGP/Michelin

Le Français a pu remonter sur sa Yamaha, mais bien loin du peloton en espérant sauver ce qui peut être sauvé dans ces circonstances. Quelques tours plus tard, c’est au tour du vétéran italien Valentino Rossi (Yamaha) de voir son retour avorté, il jette l’éponge après l’arrêt de sa M1 en proie à un souci technique. Ensuite, les chutes s’enchaînent de concert, avec Francesco Bagnaia (Ducati Pramac), Lorenzo Savadori (Aprilia) et Cal Crutchlow (Honda LCR). Seul l’italien Lorenzo Savadori et son Aprilia réussiront à repartir. 
Maverick Viñales (Yamaha) seul sociétaire officiel Yamaha restant, est toujours en course, mais loin des leaders.
 Parti de la voie des stands suite à son quota moteur dépassé, sa remontée n’est pas flagrante et à mi-course, il est encore à plus de 25 secondes de son compatriote leader Alex Rins (Suzuki). Ce dernier, bien accroché à la victoire, n’arrive pas à se défaire de son coéquipier et à 10 tours de la fin de course, il commet une petite erreur dont profite son dauphin pour prendre la première place. Joan Mir (Suzuki) plus motivé que jamais multiplie les tours rapides et creuse l’écart face à ses poursuivants. À ce stade, les deux Suzuki sont bien parti pour un doublé historique.

Ou sont les Yamaha?? 

Pol Espargaro, très consistant à la 3e place sur sa KTM dans le sillage des deux machines bleues est talonné de la Honda de l’excellent Takaaki Nakagami. Miguel Oliveira (KTM), Jack Miller (Ducati Pramac) et Johann Zarco (Ducati Avintia) suivent à quelques longueurs, mais s’éloignent définitivement du podium. 

Photos : MotoGP/Michelin

Les derniers tours sont fatals à Alex Marquez (Honda), le petit frère du champion du monde en pleine bagarre avec Andrea Dovizioso (Ducati) pour la 8e place, chute soudainement de l’avant en répliquant au dépassement de l’italien. Dans sa chute, sa Honda effleure la Ducati, mais par chance, sans conséquence… Plus loin, Brad Binder (KTM) s’est visiblement bien remis de sa pénalité « long lap » et sa fin de course est impressionnante. Le sud-africain se montre le plus rapide en piste et double coup sur coup les Ducati de Johann Zarco et d’Andrea Dovizioso pour atteindre la 7e place. Joan Mir passe sous le drapeau à damiers en vainqueur pour la première fois de sa jeune carrière en MotoGP devant son coéquipier Alex Rins et Pol Espargaro. Premier doublé du Suzuki depuis le Grand-Prix d’Allemagne 1982, le constructeur japonais consolide sa place au classement des marques. Pol Espargaró, à défaut de victoire s’offre son 4e podium de la saison et son 2e ici à Valence, là ou il a obtenu le premier podium de KTM en MotoGP deux ans auparavant. 

Photos : MotoGP/Michelin

Takaaki Nakagami bon 4e devant Miguel Oliveira (5e) et Jack Miller (6e), lequel devance le sud africain Brad Binder (7e).
Andrea Dovizioso (Ducati) chanceux termine en 8e position devant Johann Zarco (Ducati Avintia) (9e) et son coéquipier Danilo Petrucci (Ducati) (10e). Déconfiture chez Yamaha, qui place sa première moto en 11e position avec un Franco Morbidelli affublé d’un mauvais choix de pneus. Maverick Vinales (Yamaha) pénalisé d’un départ de la pitlane termine à la 13e place juste derrière le pilote allemand Stefan Bradl (Honda) (12e), mais juste devant un Fabio Quartararo (Yamaha Petronas)(14e) dépité qui sauve un résultat nul avec 2 petits points.
Joan Mir conforte avec panache sa première place au classement du Championnat du Monde MotoGP avec 162 points ; Fabio Quartararo et Àlex Rins se partagent la deuxième place mais avec 37 points derrière le jeune majorquin, Maverick Viñales est 4e avec 121 points. Un podium suffit pour que Joan Mir soit titré dans une semaine ici même, à suivre…

Photos : MotoGP/Michelin
Joan Mir :
Je suis tellement heureux, c’est un week-end parfait ! C’est difficile de se donner à 100% quand on se bat pour un titre, parce qu’il faut toujours être un peu prudent, mais aujourd’hui j’ai vu l’opportunité de remporter ma première victoire et j’ai dû la saisir. Je savais ce que j’avais à faire et je me sentais vraiment bien sur la moto. Je n’ai pas vraiment de mots pour décrire à quel point c’est incroyable de gagner une course MotoGP. Rien n’est encore fait au championnat, je dois donc rester concentré et continuer à travailler pour le week-end prochain.

Alex Rins :

J’étais en tête pendant une grande partie de la course, et j’espérais mener du début à la fin, mais j’ai manqué un rapport au 11ème virage du 17ème tour. Je suis parti sur l’extérieur et Joan est passé. Une fois qu’il était en tête, c’était très difficile de rester avec lui parce que son rythme était vraiment bon. Même si le résultat n’est pas parfait pour moi, c’est une journée fantastique pour l’équipe. Joan a remporté la victoire qu’il espérait tant, Suzuki a fait un doublé et j’ai obtenu 20 points ! Alors je suis heureux et prêt à recommencer la semaine prochaine. Il y a encore beaucoup de points en jeu.

Pol Espargaro :

Oui, c’était dur ! C’était dur avec ces gars ! Ces fusées bleues sont vraiment rapides, en particulier dans les virages à droite, avec le pneu médium. Mais je les remontais au freinage en utilisant la bonne performance du pneu avant dur, mais à cause de ça, je perdais en vitesse de passage. Mais, je crois que c’était le choix parfait. Je suis parti en course avec avec un pneu avant dur et un médium à l’arrière, alors que je ne les avais pas utilisé de tout le week-end. On a fait le pari et cela a fonctionné. Je gagnais seulement au freinage, mais assez pour rattraper le temps qu’ils me prenaient dans les virages. J’étais à la limite dans chaque virage et j’ai beaucoup attaqué à la fin. Je suis très heureux d’être là, avec un autre podium pour KTM et pour moi. Je me sens fantastiquement bien, mieux que jamais ! “

Photos : MotoGP/Michelin
 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*