MOTOGP GRAND-PRIX DES PAYS-BAS A ASSEN : La cathédrale contestée ! !

Bourré d’actions palpitantes, ce Grand-Prix des Pays-Bas a enfin été marqué par l’arrivée dans un mouchoir de poche entre huit pilotes pleins de panache. Le dernier tour a été digne d’une bagarre de Moto 3, ou chacun a tenté sa chance de victoire. Car effectivement, les contacts se sont ensuite multipliés entre Marquez, Rossi, Rins Lorenzo, Dovisiozo, Crutchlow, Zarco et Viñales. Miraculeusement, aucune de ces touchettes et des incessants dépassements n’a provoqué de chutes : un combat de costauds croisé avec une démonstration de funambulisme à 300 km/h ! Tous ces huit pilotes avaient une chance de s’imposer dans la cathédrale d’Assen, et la démonstration de dépassements intérieur/extérieur de tous fut mémorable. Une course de dingues, à l’issue de laquelle tous les pilotes s’en réjouissent tout comme les nombreux spectateurs.

Marquez puissance 4

Le catalan champion en titre de Honda remporte ce splendide Grand-Prix devant ses compatriotes Rins et Viñales. Lutte serrée tout au long de l’épreuve jusqu’au dernier tour de cette course folle, la plus belle, intense, et passionnante au cours des dernières années, un grand groupe de huit pilotes qui se sont ferraillés jusqu’au bout. Une course splendide ou le cœur et le courage ont été mis en orbite, tous auraient mérités de monter sur le podium après 26 tours fous dans lesquels les positions ont changé en permanence.
Avec lui sur le podium, Alex Rins (Suzuki) qui dans un état second passe deuxième dans les courbes rapides avant le drapeau à damiers et Maverick Viñales (Yamaha) départagés par la photo finish ont eu la voie libre dans l’avant-dernier tour en exploitant les erreurs des italiens Andrea Dovizioso (Ducati) et Valentino Rossi (Yamaha) lesquels ont essayé de revenir en un tour sur les espagnols en vain…

Photos MotoGP/Khaled

Bagarre de chiffonniers

Dès le départ Marc Marquez profite de sa pôle position sur la grille et fait le holeshot, suivi par… Jorge Lorenzo sorti de nulle part et virant deuxième de la course devant le vétéran de Yamaha Valentino Rossi. Sans attendre le vainqueur des deux Grands-Prix précédents et sa Ducati prennent la tête grâce avec une vitesse de pointe de folie. Rossi troisième est dans le coup et Andrea Dovizioso suit dès le deuxième tour les hostilités démarrent avec un Marquez incisif doublé d’un record du tour mais le majorquin reprend son bien et essaie de prendre le large. Mais Rossi prend le meilleur aussi sur le catalan ainsi que Dovizioso. Derrière, grosse bagarre avec Alex Rins (Suzuki), Cal Crutchlow (Honda LCR), Johann Zarco (Yamaha tech3), et bien sur Maverick Viñales (Yamaha), revenu très fort dans ce groupe.

Photos MotoGP/Khaled

Lorenzo perd pied

Alex Rins en état de grave passe troisième en bagarre avec Dovisiozo et surprend virilement Marquez qui descend d’un cran. Mais le champion sortant le repasse Rins et lui la monnaie de sa pièce avec un petit coup de carénage… Par ailleurs, la revanche de Dovisizo qui passe son coéquipier et prend la tête. D’autres comme Marquez et Viñales ainsi que Rossi et Rins suivront la moto rouge de l’italien et laisseront Lorenzo dont l’effondrement fut rédhibitoire. Devant les positions changent et permutent encore entre Viñales devant Marquez, Dovisiozo et Rossi qui exploitent toutes les failles. Maverick Viñales se loupe et obstrue son compatriote Marquez, les deux italiens en profitent mais le catalan ne lâche rien et répond dans la foulée avec encore un record du tour. Rins revient à vitesse grand V et profite des sorties larges des italiens et va chercher Viñales sur le drapeau.
Quatrième victoire de la saison pour Marc Marquez ! Le pilote Honda devance deux autres Espagnols Alex Rins (Suzuki) et Maverick Viñales (Yamaha) et creuse l’écart au classement des pilotes avec une avance de 41 points sur son dauphin Valentino Rossi soit près de deux Grands-Prix d’avance… Les italiens Andrea Dovisozo (Ducati) et Valentino Rossi (Yamaha) sont respectivement 4e et 5e, le britannique Cal Crutchlow 6e, l’espagnol Jorge Lorenzo 7e et le français Johann Zarco (Yamaha Tech3), 8e.

Photos MotoGP/Khaled

« Je me suis battu tout le week-end, avec les pneus notamment. C’était une course folle surtout dans la ligne droite avec beaucoup de vent et de nombreux contacts entre les pilotes », a commenté Marquez.

Alex Rins, comblé de sa place de dauphin synonyme de victoire précise : « Je n’ai pas de mots, c’était une course incroyable. J’ai passé ma matinée à la clinique pour des problèmes d’estomac et je m’en sors avec un résultat fantastique »

Maverick Viñales, lui a réalisé son deuxième bon résultat de la saison après Austin : « J’étais ici pour gagner et j’avais les capacités de le faire, mais j’ai eu un problème de crampes aux avant-bras qui m’empêchaient de bons freinages en bout de ligne droite », a-t-il souligné.

« Chaque moment était palpitant, y compris quand j’ai voulu suivre Viñales qui dépassait Marquez, et que je l’ai touché » explique Johann Zarco. « Mais Marc a été intelligent et s’est écarté pour nous éviter la chute. Je suis allé le voir à l’arrivée et il m’a dit „pas de problème“, nous avons rigolé car lui a fait une marque de pneu sur la combinaison de Valentino Rossi »

Photos MotoGP/Khaled

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*