MOTOGP GRAND-PRIX DE RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : Marc Marquez s’inscrit dans la légende…

D’abord Mick Doohan, puis Mike Hailwood, le phénomène Marc Marquez s’amuse en dépassant les monstres sacrés de la moto un par un. Il est aussi devenu le quatrième pilote à posséder 50 succès en catégorie reine, après Valentino Rossi, Giacomo Agostini et Mick Doohan. Pour cette course de reprise sur le circuit de Brno, le catalan a écrasé la concurrence en dépit de conditions précaires, pour filer tout droit vers un 6e titre. Un sacré coup de massue porté aux faibles espoirs de ses rivaux d’affaiblir sa domination, l’écart grandit….

Photos: MotoGP/Michelin/DR

Après les courses des catégories inférieures déroulés sous le soleil en préambule, la pluie vient se mêler juste avant le départ des MotoGP. À l’unanimité, pour des raisons de sécurité, le départ est retardé de 35 ‚ avec une course amputée d’un tour. Dans les stands, c’est un choix de pneus cornélien s’impose pour tout les teams: double mixte pour les Ducati d’Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, hard-soft pour la Honda de Marc Marquez et la Ducati de Jack Miller, média-soft pour la Suzuki d’Alex Rins et les Yamaha de Valentino Rossi et Maverick Viñales. Au départ, le poleman Marc Marquez exploite parfaitement la partie extérieure de la ligne droite plus sèche que la partie intérieure pour prendre son envol en tête devant Andrea Dovizioso (Ducati) et Jack Miller (Ducati Pramac). Avant même la fin de ce tour Joan Mir (Suzuki) et Franco Morbidelli (Yamaha Petronas) sont éliminés. Alex Rins (Suzuki) arrive à suivre le rythme des trois pilotes de tête, et Valentino Rossi (Yamaha) pourtant pas trop mal parti, met un certain temps à se débarrasser d’un Pol Espargaro (KTM) très incisif en début de course. Devant se forme un quartet composé de Marc Marquez/Andrea Dovizioso/Alex Rins/JackMiller qui s’échappe allègrement. Cal Crutclow (Honda LCR) parvient à prendre le meilleur sur le vétéran italien (Valentino Rossi) pour essayer de recoller en vain.

Photos: MotoGP/Michelin/DR

Tout en maîtrise…

La course est relativement monotone et le classement reste figé tout du long, si ce n’est que le champion du monde fait une acrobatie involontaire et perd sa moto, mais ce dernier réussi à la rattraper sans perdre trop de temps, avant d’augmenter le rythme pour maintenir ses poursuivants à distance. Jack Miller aux portes du podium fait le forcing et s’offre Alex Rins avec un dépassement imparable. Marc Marquez (Honda) s’impose devant les Ducati d’Andrea Dovizioso et de Jack Miller, dans une course toujours gérée dans la sérénité sans surprises malgré une inconnue sur l’usure des pneus en fin de course. En dépit d’un choix de pneus différent, son dauphin italien Andrea Dovizioso n’a jamais été en mesure d’inquiéter le leader mondial, quant à Jack Miller, l’australien assure grâce à une course solide, son deuxième podium de la saison. Avec une 6e place, la meilleure des Yamaha M1 est celle de Valentino Rossi, mais en course, il n’a pu contenir les assauts de la Honda de Cal Crutchlow ni le suivre. Le français Fabio Quartararo (Yamaha Petronas) bien en vue lors des essais le vendredi, s’est lui aussi démené pour suivre le rythme et obtenir une 7e place finale. Et que dire de Maverick Viñales, encore reparti dans ses travers malgré une remontée pour prendre la… 10e place finale.

Photos: MotoGP/Michelin/DR

„Un super week-end, c’était une bonne course, j’ai réussi à rouler à mon rythme“, a déclaré Marc Marquez en ajoutant : „J’ai vu que Dovi était derrière moi, j’ai poussé, mais j’ai failli déraper.“

„C’était une course étrange, très rapide au départ puis à la mi-course je ne pouvais pas mieux freiner et le pneu arrière était déjà à la limite, avec sa conduite particulière Marc parvient à freiner plus profondément et même à bien sortir en accélération, j’ai tout donné mais il a toujours gardé un ‚certain écart avec moi“ raconte le dauphin de la course.

„C’est le meilleur podium“, dit l’Australien. „Je suis resté calme, j’ai continué sur mon rythme, je savais que je devais être patient et attendre le bon moment pour réussir à passer Alex et c’est ce que j’ai fait avec succès“ ajoute t’il

Photos: MotoGP/Michelin/DR

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*