MotoGP Grand-Prix d’Argentine: Un tango pour l’anglais.

Le départ de la course déjà retardé à cause d’une météo capricieuse a permis à tous les pilotes de rentrer aux stands afin d’y changer leurs pneumatiques sauf au poleman l’Australien Jack Miller (Pramac Ducati) qui déjà équipé de pneus slicks est resté sur la grille. Comme le règlement interdit le départ en groupe de la pit-lane,, le directeur de course a alors décidé de pénaliser de 24 places tous les pilotes, sauf Jack Miller bien sûr, seul sur sa première ligne.

Par ailleurs, le pilote Honda Marc Marquez a calé sur la grille avant la procédure de départ, il a dû pousser sa moto pour la démarrer et a surtout fait demi-tour sur la grille, ce qui est formellement interdit par le règlement MotoGP.. La sanction a été immédiate et au bout de deux tours de course alors qu’il venait de passer en tête, il écopait d’une pénalité (passage dans les stands), faisant le jeu de Jack Miller qui retrouva la première place devant un groupe compact composé du pilote Suzuki Álex Rins, Johann Zarco (Yamaha Tech3) et Cal Crutchlow (Honda LCR Castrol). Ces derniers bien détachés du reste du plateau s’échappaient au fil des tours en gardant leurs positions durant les 3/4 de l’épreuve.

Marquez no limit

De son côté, Marc Márquez qui était reparti 19 ème prenait d’énormes risques pour une remontada dont il est coutumié mais dans sa quête de montée, il accroche d’une part son compatriote Alex Espargaró et surtout tente un dépassement suicide sur Valentino Rossi qui se fait ejecter hors trajectoire pour finir a terre après avoir glisser dans l’herbe sur le rebord de la piste.
Aux avant-postes, contenant les attaques des trois furieux prétendant à la victoire, le pilote Australien Jack Miller commit une petite erreur qui le condamne définitivement dans sa quête victorieuse. Dès lors, il ne restait que les trois pilotes de marques différentes à se chamailler pour la victoire en se rendant coup sur coup, les trois ont pris leurs responsabilités un laps de temps, mais l’expérimenté britannique Cal Crutchlow a eu le dernier coup de rien pour la victoire finale.

Cal Crutchlow (Honda LCR Castrol), remporte sa 3ème victoire en MotoGP en devancant le Français Johann Zarco (Yamaha Tech 3). L’Espagnol Alex Rins (Suzuki), 3e, complète le podium.

Marc Marquez, qui a terminé 5e sur la piste, a écopé d’une nouvelle pénalité de 30 secondes, pour être classé 18e, sans prendre de points au championnat.

Malgré tout les rebondissements de ce Grand Prix d’Argentine, le championnat sourit encore au pilote italien Andrea Dovizioso. Ce dernier et sa Ducati hors sujet tout le week-end bénéficie des points précieux de sa sixième place et des zéros pointés de ses concurrents directs que sont Valentino Rossi et Marc Marquez. En effet, le catalan surexcité a fait le jeu du pilote Ducati en mettant à terre le multiple champion du monde suite a un dépassement impossible. Ce qui lui a valut outre les foudres de Yamaha et d’être reclassé hors des points. Juste trois points désormais le sépare du vainqueur de ce Grand Prix Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso…

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*