MOTOGP GRAND-PRIX D’ARAGON : Un poker espagnol qui redistribue les cartes

Alex Rins de Suzuki a remporté un passionnant Grand Prix MotoGP Aragon devant un très grand Alex Marquez et son coéquipier Joan Mir. Ce dernier profite de la grosse contre-performance du français Fabio Quartararo (seulement 18e) pour se hisser en tête du championnat.
L’avantage du pilote Yamaha Petronas avant cette course était de 10 points d’avance sur Joan Mir, mais son pire résultat de la saison conjugué au podium du pilote Suzuki, le déloge provisoirement de la tête du classement pilotes et le laisse maintenant à 6 points du jeune majorquin, une quinzaine de points seulement couvrent le quatuor de tête du championnat MotoGP.

Fabio Quartararo (Yamaha Petronas) a une fois encore montré qu’aux essais qualificatifs qu’il était bel et bien le patron de la catégorie. Ici au MotorLand Aragon, le pilote Yamaha Petronas a en effet triomphé pour s’adjuger pour la 4e fois cette saison, la pôle position et ce malgré une énorme chute le matin même.

 

Photos: MotoGP

À l’extinction des feux, Maverick Viñales (Yamaha) surgit de belle manière et s’empare des commandes, avant que Franco Morbidelli (Yamaha Petronas) lui fasse le holeshot dans le premier virage, mais l’italien trop généreux élargit et permet aux deux pilotes Yamaha, Maverick Viñales et Fabio Quartararo de passer.
L’officiel Yamaha, utilise parfaitement son choix de pneu avant souple et son adhérence précoce pour prendre un avantage certain avec d’entrée 7 dixièmes entre lui et son futur coéquipier français. Derrière, Alex Rins (Suzuki) auteur d’un envol tonitruant, passe de la 10e à la quatrième place. Fabio Quartararo résiste à une attaque de son coéquipier Franco Morbidelli lequel voit déjà une Suzuki pointait le bout de son nez. Derrière, Pecco Bagnaia (Ducati Pramac) part à la faute après à peine un tour en tentant de suite le rythme des leaders. Pourtant, il a fallu à peine un demi-tour de circuit pour qu’Alex Rins se défasse du pilote italien avant d’aller défier l’auteur de la pole position. Une formalité pour le catalan puisque que le français a tiré un poil large au dernier virage à la fin du 5e tour, lui laissant la porte grande ouverte pour prendre la 2e position. Alex Rins (Suzuki), alors le plus rapide en piste, a ensuite imprimé un rythme soutenu pour tenter de se défaire de ses adversaires et d’aller chercher son compatriote et sa Yamaha toujours en tête de la course.

Photos: MotoGP

Une position qui sied parfaitement à Maverick Viñales avec souvent un rythme qui condamne les poursuivants. Si cette technique fonctionne sur nombre de pilotes, qui se sont vus peu à peu distancé d’emblée, Alex Rins n’a pas l’intention de le laisser filer…
De record du tour en record du tour, le pilote catalan de Suzuki n’hésite pas à mettre la pression sur son compatriote, se montrant véhément dans ses rétros, si bien qu’au 8e tour en bout de la longue ligne droite, Alex Rins porte finalement le coup de grâce qui lui permet se prendre la tête des opérations.

Fabio Quartararo coule

Son coéquipier Joan Mir (Suzuki) passe enfin la surmultipliée et ose l’une des actions les plus spectaculaires dans le même tour, en dépassant à deux reprises les deux pilotes Yamaha Pétronas et Franco Morbidelli et Fabio Quartararo pour la 3e place. Manœuvre brutale mais pleine de courage et de précision qui respire le doublé Suzuki. 

Photos: MotoGP

Derrière, c’est une belle remontada du pilote officiel Honda, le déclic a bien fonctionné sur Àlex Márquez, qui au 7e tour, atteint déjà la 6e position après avoir dépassé Jack Miller (Ducati Pramac). Auparavant, le petit frère de Marc Marquez s’était défait de belle manière de Takaaki Nakagami (Honda LCR) et d’Andrea Dovizioso (Ducati), suite à un bon départ qui lui a valut de sauter trois positions de 11e à 8e. Sa belle dynamique ne s’arrête pas là, au 9e tour, il dépasse un Fabio Quartararo au bord du gouffre et dans la foulée son coéquipier Franco Morbidelli pour se classer 4e : son meilleur vol en MotoGP. Le rythme du pilote français se détériore considérablement au cours des 10 tours suivants, le sociétaire de Yamaha Petronas, ne figure déjà même plus dans les points. Au 15e tour, l’avantage du leader est tombé à un peu plus de six dixièmes, mais le défi de victoire de Joan Mir est tombé à l’eau du fait de son impuissance à empêcher Alex Marquez de le passer au 18e. 

Photos: MotoGP

Une fois débarrassé du pilote Suzuki, déchaîné, le pilote Honda Repsol, commence son assaut pour la victoire, il s’est rapidement mis dans le sillage d’Alex Rins et a empilé sur une pression constante sur ce dernier. Il cherche la faille pour absorber son rival, mais dans l’avant-dernier tour, à l’entrée de la ligne d’arrivée, une frayeur perpétrée par une perte de l’arrière de sa Honda, annihile ses efforts et donne un maigre écart, mais suffisant à Alex Rins pour décrocher sa première victoire de la saison et la 3e de sa carrière. Après le passage des deux Alex sous le drapeau à damiers, Joan Mir (Suzuki) s’octroie la dernière marche du podium devant un Maverick Viñales (Yamaha) revenu très fort. Le japonais Takaaki Nakagami (Honda LCR) suit ensuite devant Franco Morbidelli (Yamaha Petronas) et Andrea Dovizioso (Ducati). Cal Crutchlow (Honda LCR), Jack Miller (Ducati Pramac) et Johann Zarco (Ducati Avintia) complètent le top 10.

Photos: MotoGP

Álex Rins

„Au départ, j’étais calme, ça s’est très bien passé, j’ai fait attention au pneu arrière. C’est incroyable de gagner, je le dédie à tous mes fans de Valdealgorfa et de toute cette région. J’ai traversé des moments difficiles, ce n’était pas facile pour moi de le gérer, mais j’ai été fort. Gagner signifie beaucoup, c’est franchir ce pas après avoir souffert. „

Àlex Márquez 

„Je ne m’attendais pas à monter sur le podium au début. Je fais partie des pilotes capables de mieux prendre soin des pneus arrière, j’ai été le pilote le plus rapide sur la piste. Je suis très satisfait du deuxième podium consécutif, il faut continuer comme ça.“

Joan Mir 

„C‚est incroyable d’être un leader, mais je ne suis pas satisfait du résultat aujourd’hui. Il n’a pas su suivre, un peu déçu par cela, mais satisfait du podium et de la victoire d’Alex. „.

Photos: MotoGP

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*