MOTOGP GRAND PRIX D ‘AUTRICHE : Andrea Dovizioso entre les gouttes

Bien qu’il ait annoncé son départ de l’équipe italienne en fin de saison 2020, Andrea Dovizioso perpétue la belle séquence de victoires de Ducati au Red Bull Ring en donnant à l’équipe officielle sa cinquième victoire consécutive en Autriche après un cours mouvementée .    Un jour, après avoir annoncé son départ de Ducati en fin de saison , Andrea Dovizioso a participé à sa première victoire de l’équipe avec son équipe sur le circuit rapide Red Bull Ring en. Dans ce qui était un cours chaotique en deux temps avec drapeau rouge, le vice-champion du monde a su garder son sang-froid pour passer en tête au drapeau à damier devant un étonnant Joan Mir (Suzuki) et Jack Miller (Ducati Pramac) .

Photos: MotoGP / Michelin / DR

Au  départ, le poleman Maverick Viñales (Yamaha) taux son envol et perd tout le bénéfice de sa pole position. C’est l’australien Jack Miller (Ducati Pramac) qui signe le holeshot. Quelques virages plus tard, Andrea Dovizioso (Ducati) passe le pilote Yamaha, lequel perd encore deux positions après que Pol Espargaró (KTM) et Joan Mir (Suzuki) le dépassent à leur tournée. Autre déception, Fabio Quartararo (Yamaha Petronas) qui après un loupé au départ fait un tout droit et perd pas moins de cinq places. Johann Zarco (Ducati Avintia) n’est que 11e juste devant un Alex Rins (Suzuki) qui retrouve peu à peu ses marques. Les tours suivants sont l’objet d’une bagarre entre l’espagnol Pol Espargaró (KTM) et Andrea Dovizioso (Ducati) pour le gain de la deuxième place, et après moult tentatives, le pilote KTM trouve l’ouverture, le suivi comme son ombre par Joan Mir (Suzuki) qui en profite également.

Photos: MotoGP / Michelin / DR

La KTM est dans son jardin et sa puissance convient parfaitement sur ce genre de tracé. Miguel Oliveira (KTM) est lui aussi à son aise et remonte vers le groupe de tête après avoir bataillé non sans mal avec les Yamaha de Maverick Viñales, et de Fabio Quartararo. Ce dernier se rate encore au freinage de la ligne droite et tire tout droit avant de reprendre la piste en … 20e position.    

Crash terrible à 300 km / h

Devant, Pol Espargaró (KTM) dans un gros rythme parvient à s’emparer du commandement en passant Jack Miller (Ducati Pramac). Ce petit peloton de tête se surveille et hormis le bouillant espagnol qui reste devant, les positions permutent continuellement avec un Andrea Dovizioso (Ducati) toujours à l’affût. Derrière, le pilote portugais du team Tech3 a tout ce petit groupe en point de mir et parvient à ne pas se faire distancer de plus d’une seconde. Au 8e tour, un terrible accident entre Johann Zarco (Ducati Avintia) et Franco Morbidelli (Yamaha Petronas) lance la direction de course à signaler aux pilotes un drapeau rouge. Les motos des deux pilotes lancées à plus de 300 km / h se sont tamponnées, l’impact a été tel que les deux machines ont été détruites en morceaux, mais heureusement aucun des deux pilotes n’a subi de blessures graves.

Photos: MotoGP / Michelin / DR

Cependant, ce ne sont pas seulement les deux protagonistes utilisés qui ont eu de la chance, mais surtout les deux pilotes officiels Yamaha Maverick Vinales et Valentino Rossi, car la moto folle de Franco Morbidelli est passé entre les deux pilotes comme un obus, évitant d ‚un cheveu, une collision dramatique et surtout une décapitation pour Valentino Rossi. Après juste une petite demi-heure pour se remettre de leurs émotions, les pilotes prennent part à un second départ dans l’ordre du classement avant l’arrêt de la course. C’est Pol Esparagaro (KTM) qui part de la pôle, affiche menait la course avant que la procédure ne s’arrête. Jack Miller (Ducati Pramac) chaussé de pneus tendres, plus offensif dans l’exercice, en profit pour mener les débats suivis d’Andrea Dovizioso (Ducati) et duo Suzuki Alex Rins et Joan Mir ..

À l’instar de la course de Brno en République Tchèque la semaine dernière, l’espagnol de la firme autrichienne retombe dans ses travers et son impatience lui devient fatal. Il emmène avec lui dans le bac à graviers la KTM de Miguel Oliveira. Ce dernier, bien placé à ce moment de la course, voit ses espoirs anéantis par son collègue. À l’avant, Andrea Dovizioso (Ducati) a gagné progressivement du terrain sur l’australien et le dépasse facilement suivi du revenant Alex Rins, car le pilote Suzuki a le rythme de course le plus impressionnant. Mais une tentative de dépassement sur Andrea Dovizioso se solde par une chute. Son coéquipier Joan Mir n’est pas en reste et lorgne sur un premier podium en MotoGP.à sa portée. Si la Ducati du leader s’échappe, celle de Jack Miller (Ducati Pramac) est prenable pour la Suzuki du jeune pilote espagnol. Après une grosse bataille et une pression constante sur l’australien , Joan Mir trouve in extremis l’ouverture dans les deux derniers virages pour prendre une belle 2e place. Brad Binder (KTM)  termine à une 4e place impressionnante, en résistant à Valentino Rossi (Yamaha) et Takaaki Nakagami (Honda LCR). Danilo Petrucci finit 7e tandis que le leader du championnat Fabio Quartararo limite la casse avec une inespérée 8 e place. Iker Lecuona (KTM) voit enfin une arrivée dans les points tandis que Maverick Viñales, auteur pourtant de la pole position, pointe seulement 10e.

Photos: MotoGP / Michelin / DR

Andrea Dovizioso:

„Nous sommes humains, mais dans certains cas il ne faut pas être trop humain, Si vous êtes trop rationnel, vous ne pouvez pas pousser à la limite. Donc il faut simplement se concentrer sur ce que l’on fait. Nous savons que c ‚est la mauvaise facette de notre sport. Aujourd’hui, il y a deux mauvais accidents et je suis content que personne ne soit bénisse . Pour ma part, je suis concentré sur le championnat, quel que soit mon avenir. L’essentiel est d „être compétitif et prêt pour la course. C’est mon objectif, que mon avenir soit avec Ducati ou pas. J’ai l’opportunité de me battre pour le titre et je veux l’exploiter. Ma décision ne sait pas prix du jour au lendemain, nous en parlions depuis beaucoup de temps. Rien ne change pour moi, car cette situation est la même ces deux dernières semaines.  

Valentino Rossi : 

„C’était très très effrayant, on a vraiment eu beaucoup de chance tous les quatre, mais spécialement Maverick et moi. On peut aller prier ce soir parce que la situation était vraiment très dangereuse. En arrivant dans le virage 3, j’ai senti que quelque chose arrivait. J’ai pensé que c’était l’ombre de l’hélicoptère de la télévision, car il arrive parfois qu’il passe au dessus de la piste, mais c’est là que la moto de Franco a déboulé à une vitesse incroyable. Ensuite celle de Zarco qui est passée au-dessus de Maverick. On a vraiment eu du bol. J’ai parlé à Franco, il va bien, il essaie de ne pas trop penser à ce qui s’est passé, car quand il y pense, ça lui fait peur. Heureusement, personne n’a été béni.

Joan Mir:

„Dans le dernier tour, j’ai cherché ma chance. J’ai pu aller un peu sur l’extérieur, je suis très bien sorti du dernier enchaînement, ce qui était décisif. Je me suis mis à l’extérieur et Jack a entendu ma moto, il a essayé de me contrer, mais il a laissé un trou de souris où j’ai pu passer. Je veux remercier l’équipe, qui a été à mes côtés pendant tout ce temps, dans des moments parfois difficiles. Je veux aussi remercier les gens qui vivent avec moi au quotidien, qui m’ont aidé à être toujours au top. Ainsi que les techniciens au Japon qui n’ont pas pu venir: ce podium est aussi pour eux, ils le méritent.“

      

Photos: MotoGP / Michelin / DR

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*