MET GALA 2019 NEW-YORK: Le „tout fout le camp“

 

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas l’événement : le MetGala est une collecte de fond annuelle mise en place en 1948 pour soutenir le département costume du Metropolitan Museaum de New-York. Une manifestation mondaine incontournable ou la dépense pour une table se situe entres 30 000 dollars et 275 000 dollars. Tous les fonds collectés sont au profit du Costume Center de New-York patronné par Anna Wintour. Il est aussi le deuxième événement mondain de l’année aux États-Unis, derrière les célèbres Oscars. Chaque année le prestigieux sésame d’invitation à cette cérémonie caritative fait des toujours des heureux ainsi que des mécontents parmi les stars. Cette 71e édition, ne déroge pas à la règle et a encore proposé un florilège de stars vêtues de tenues des plus excentriques dont la démesure est à l’égale du sexy.

Photos AFP/GettyImages/PAWire/Abaca/Reuters/AP/MaxPPP/FilmMagic

Un défilé sur tapis rose dont le thème Camp : „notes on fashion“. Un thème un brin philosophique avec un esthétisme difficile à cerner qui a fait la part belle à l’imagination de tous les invités lesquels ont défilé dans des looks improbables. Un show grandiose avec une présence toujours accrue de nombreuses personnalités. Extravagante comme à son habitude, Lady Gaga pourtant présidente de la cérémonie a porté pas moins de quatre tenues différentes lors de sa traversée du tapis rose. D’une robe fuchsia bouffante pour terminer en mini-short et soutien-gorge noir à quatre pattes, elle s’est bien fait remarquée. Cardi B fut aussi ovationnée dans sa somptueuse robe rouge sang du couturier Thom Browne. Une pièce rare avec ses stries, ses ondulations et ses plumes jusqu’à la longue traîne. Katy Perry en robe lustre et en burger, la tenniswoman Serena Williams toute de jaune vêtue et … en baskets et la chanteuse canadienne Céline Dion grimée en meneuse de revue avec un chapeau aux formes étranges.

Photos AFP/GettyImages/PAWire/Abaca/Reuters/AP/MaxPPP/FilmMagic

Emily Ratajkowski a montré plus de peau que de tissu. Le mannequin britannique de 27 ans a gravi les marches rosées du Metropolitan Museum of Arts de New-York dans une robe Dundas qui couvrait tout juste sa belle poitrine pour ensuite apparaître en blazer noir porté aussi sans soutien-gorge. Janelle Monáe, elle, est arrivée avec quatre chapeaux. Muse du regretté Karl Lagerfeld, Lilly Rose Depp, dans le chic apparent d’une robe Chanel issue de la collection Haute Couture printemps-été 1992, c’est elle aussi changée ensuite pour mettre un pantalon jean taille haute et un petit haut noir à dentelle. La famille Kardashian était au complet avec les sœurs Jenner toutes en plumes, mais Kim Kardashian qui rendait hommage à Sophia Loren dans une robe signée Mugler a opté pour la fin de soirée d’un look bien personnel engoncée dans une robe en latex bleu des plus décolletés. Côté masculin, Jared Leto habitué de cet évènement est venu portant sa tête sous le bras et l’acteur Ezra Miller est apparu maquillé en trompe-l’œil. Pour le reste, le parterre de stars était bien fourni avec entre autres Naomi Campbell,Nicki Minaj, les sœurs Hadid, Kanye West, Zendaya et Jennifer Lopez… Une soirée ou le convenu est resté à la porte, capable d’humour de potache et d’extravagance pour le plus grand plaisir des invités.

Photos AFP/GettyImages/PAWire/Abaca/Reuters/AP/MaxPPP/FilmMagic

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*