MET GALA 2018 NEW-YORK : délires célestes

Crée il y a 70 ans cet événement permet de récolter des fonds au profit du Costume Institute de New-York. Anna Wintour, prêtresse de cette cérémonie depuis plus de 20 ans et rédactrice en chef de Vogue ouvre chaque année l’exposition annuelle du Costume Institute qui dure plusieurs mois par une soirée fashion privée à thème avec des invités triés sur le volet. Y participer relève de l’impossible à moins d’avoir le portefeuille bien garni (30 000 dollars) ou les connections adéquates pour être invité à une table de couturiers prestigieux (environ 250 000 dollars la table). Un nouveau thème est mis à l’honneur chaque année et oblige les invités à respecter ce thème dans le choix de leur tenue. Cette soirée branchée et millimétrée attire tous les ans près de 700 convives et rapporte la bagatelle de 12,5 millions de dollars (2017) au musée Costume Institute. En fait, le Met Gala devient la principale source de revenus de ce dernier.
Comme à l’accoutumé les stars étaient nombreuses à New-York à l’occasion du MET Gala. Cette soirée attendue de tous dont le prix du ticket est pharaonique est sans doute la soirée la plus mondaine après les Oscars.

Photos: Reuters/Carlo Allegri
Reuters/Eduardo Munoz
Getty Images

Pour ce cru 2018, placé sous le thème de la religion catholique (corps célestes), le dresscode était défini. Les stars ont opté pour des tenues plus surprenantes les unes des autres et rivalisé d’originalité sur le tapis rouge. Des croix, des couronnes, des ailes d’anges, des mitres, des auréoles et des épines à foison, la corrélation entre la mode et le catholicisme a inspiré les plus grands créateurs. Ce thème est bien pensé, car en effet dans l’imagination catholique, la qualité et la beauté de Dieu est reflétée partout, même dans la mode. Ce Met Gala et ses tenues extravagantes est devenu le temps d’une soirée un pèlerinage de créateurs aux inspirations folles. La haute couture en sort bien évidemment gagnante avec ces références à l’église romaine. Pour le plus grand bonheur de l’organisatrice de cette soirée mondaine Anna Wintour qui pour cette année a choisi trois présentatrices de charmes: Amal Clooney, Rihanna et Donatella Versace.

Quelques prouesses d’invités :

Rihanna en Papesse.

Pour son troisième Met Gala, la star des Barbades Rihanna s’est encore lâchée. Comme à chaque apparition dans ce meeting, elle focalise toutes les attentions. Grace aux créations de John Galliano et la Maison Margielan, la star s’est grimée en „pape“ à la sensualité envoutante avec une très courte robe argentée à bustier, rehaussée d’un manteau argent assorti et d’une mitre, brodée de milliers de perles accompagnés par des diamants et des sequins et une couronne sur la tête avec une…croix. Une extravagance qui a encore bluffé son monde.

Carli B et le dogme de l’Immaculée conception.

De son côté, la rappeuse Cardi B enceinte de son premier enfant est mise en valeur dans une robe couleur ivoire dont une partie était entièrement brodée, des manches jusqu’au-devant de la robe. Avec en plus, une coiffe dorée, sertie de pierres précieuses assortie à sa robe, lui donnant des airs de Madonne. Avec cette superbe robe démesurée, conçue par le couturier Jeremy Scott, directeur artistique de Moschino, invoque la vision de l’Immaculée Conception

Blake Lively La beauté divine incarnée

Avec une apparition également très remarquée. Blake Lively est arrivée sur le tapis rouge de ce prestigieux rendez-vous dans une longue robe sortie de l’atelier Versace, dont le corset brodé de pierres et de cristaux et la couronne dorée ont plus de 600 heures de travail pour être confectionnée avec 100 carats de diamants de couleur champagne. Chaussée par Christian Louboutin et Lorraine Schwartz pour les bijoux avec un sac de la créatrice américaine Judith Leiber tout juste disparue.

 

Katy Perry angel women.

La facétieuse Katy s’est était habillée en archange dans une tenue Atelier Versace. La chanteuse avait choisi une robe courte dorée mini-robe dorée et des cuissardes, le tout assorti à une paire d’ailes géantes en plumes blanches dans le dos de…plus d’1 m 80. Une envergure qui lui ressemble.

Kim Kardashian et le moule.

Kim Kardashian avait elle aussi misé sur le doré pour apparaître aussi en Versace dans une robe moulante couleur or qui mettait bien en valeur ses courbes, ornée de trois croix serties de diamants.

Madonna, en veuve noire hollywoodienne.

Thème cher à la Madone, qui sous les bras de son ami et mentor Jean-Paul Gauthier muté en prêtre, porte une longue robe noire ornée d’un voile en dentelle aux touches majestueuses de roses rouges aux croix pendouillantes et coiffée d’une couronne aux allures de bénédiction. Madonna a aussi chanté en live „Hallelujah „

 

Solange Knowles et le culte du durag noir.

Fan de hip-hop Solange Knowles, la chanteuse et sœur de Beyoncé a orné son crâne de l’accessoire favori des esclaves noirs pour maintenir leurs cheveux en place et arboré ensuite par les rappeurs noirs des 90’s, le durag noir qu’elle magnifie parfaitement avec comme message : „son Dieu porte un durag“.

Lana Del Rey et Jared Leto en couple divin.

Lana Del Rey et Jared Leto sont apparus habillés par Gucci, ils ont revisité le thème dans un style rappelant les sectes évangélistes hippies des années 70s, avec pour lui l’allure d’un Jésus assez baroque, tandis de la belle interprète s’est muée en une sublime déesse dans un somptueux caftan marocain qui détonne avec l’imagerie catholique déployée ce soir.

Zendaya ou la réincarnation de Jeanne d’Arc.

Versace, Jeanne D’Arc et Zendaya ne font qu’un, la tenue de la belle chanteuse et actrice propose une tenue voluptueuse aux allures métalliques créée de toutes pièces par le couturier italien, constituée d’une robe rose, d’une paire de cuissardes scintillantes. Cette tenue audacieuse érige cette jeune femme comme une véritable sainte.

Chadwick Boseman „Super saint“.

Chadwick Boseman est habillé par Versace dont la cape, estampillée d’une imposante croix dorée lui donne un air invincible.

Rosie Huntington-Whiteley aux auréoles angéliques

Habillée par Ralph Lauren avec des bijoux Anita Ko, Rosie Huntington-Whiteley porte une belle robe doré longue au décolleté vertigineux, couplée à une coiffe ornée d’une auréole angélique.

Sarah Jessica Parker en mode Dolce.

Grimée en égérie de Dolce & Gabbana, la star de Sex and The City est arrivée avec une longue robe dorée décorée de quelques cœurs rouges et surtout elle portait sur la tête une imposante crèche, comme si de rien était.

Jennifer Lopez pécheresse.

La toujours sexy J-Lo est vêtue d’une sublime robe sertie de diamants et de broderies à longue fente sur la jambe et à la traine en plumes noires, signé Olivier Rousteing de la maison Balmain. Dans ce costume la star latino incarne à merveille le „péché“ dont la commensurable croix sur la poitrine attire l’attention.

Lily Collins bonne sœur.

La fille de Phil Collins s’est muée en bonne sœur, tenant même subtilement entre ses doigts une petite croix.

Photos: Reuters/Carlo Allegri
Reuters/Eduardo Munoz
Getty Images

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*