MOTOGP GRAND-PRIX DE THAILANDE: Marc Marquez se “ thai „

Un vrai pas vers le titre qui est désormais à portée de main du pilote catalan Marc Marquez. Premier vainqueur du Grand-Prix de Thaïlande, en s’imposant sur le fil face à son habituel rival italien pour le titre Andrea Dovizioso et ce, dans le dernier virage. Septième succès de la saison pour le champion du monde sortant, avec aujourd’hui 77 points d’avance, le compte est presque bon avant le déplacement à Motegi pour le Grand-Prix du Japon où il devrait dans l’absolu conserver son titre dans l’antre de son employeur Honda.

Mais rien a été simple pour lui sur le circuit thaïlandais de Burinam. Après une chute en qualifications, il a du passer en Q1 pour pouvoir intégrer la Q2 des meilleurs temps pour la grille finale. Sa détermination lui a porté chance avec une pôle position avec juste un avantage de 11 millièmes de seconde sur… Valentino Rossi qui retrouve des couleurs avec une Yamaha M1 enfin dans le coup. Andrea Dovizioso seul représentant du Team Ducati officiel suite au forfait du majorquin Jorge Lorenzo sur blessure prend une place en première ligne avec le troisième temps.

Photos: MotoGP

Le départ s’est effectué sans encombre, Marc Marquez (Honda) ne perd pas le bénéfice de sa pôle position et s’extrait de sa ligne en tête, suivi de Valentino Rossi (Yamaha) et d’Andrea Dovizioso (Ducati). Le pilote Honda est moins rapide que ses poursuivants directs et au cinquième tour, les deux Italiens le doublent pour former un trio, suivis du britannique Cal Crutchlow (Honda LCR) et de Maverick Viñales (Yamaha). Le vétéran italien Valentino Rossi tel un tigre montre qu’il est toujours compétitif et sa machine également. Il garde la tête et résiste à ses rivaux avec des freinages puissants et des trajectoires un peu différentes dans certaines courbes, mais efficaces.

Énième remake

Pourtant, une erreur de freinage au onzième tour lui coûte sa place de leader dont profite, Andrea Dovisiozo et Marc Marquez. Derrière ces trois pilotes en pointe, l’espagnol Maverick Viñales remonte vers son coéquipier et se désolidarise de Cal Crutchlow, Johann Zarco (Yamaha Tech3) et d’Alex Rins (Suzuki). Ces derniers subissent l’ascension de la Honda du néo retraité Dany Pedrosa qui les double un par un jusqu’à ce que la moto lui échappe par l’avant et le contraint à l’abandon. À quatre tours de la fin, Marc Marquez lance sa salve d’attaque sur Andrea Dovozioso mais la réponse de l’italien est immédiate mais l’opiniâtreté du champion catalan est tel qu’il continue à porter des attaques qui passent mais la puissance de la Ducati redonne raison au pilote transalpin sans compter que Maverick Viñales, revenu aux premières loges pourrait tenter également sa chance. Le dernier tour est à l’avantage de la moto rouge qui ne faiblit pas et pense filer vers la victoire. Mais dans le dernier virage, dans un numéro de funambule dont il a le secret, Marc Marquez passe sur l’angle roue arrière levée et s’impose d’un souffle au final de ce premier Grand-Prix de Thailande. Maverick Viñales conforte son podium devant son coéquipier italien Valentino Rossi et le français Johann Zarco très solide ce week-end. Derrière, on retrouve Alex Rins et sa Suzuki en sixième position, devant Cal Crutchlow qui malgré sa dégringolade finira en septième position. Disputé sous une chaleur torride, ce premier Grand-Prix de Thaïlande fut magnifique avec une course ou les rôles se sont échangés entre ces deux pilotes rompus à ce scénario et qui se respectent mutuellement.

Photos: MotoGP

„C’est incroyable de gagner ici après un week-end difficile“,  a déclaré Marquez, vainqueur du premier GP de Thaïlande de l’histoire du MotoGP.

„Malheureusement, je n’ai pas appliqué la bonne stratégie, car je ne savais pas quels étaient les points positifs et les points négatifs de Marc, car j’avais toujours été devant lui“,  explique le pilote Ducati

„Ce n’est pas agréable de perdre au dernier virage“, mais grâce au travail extraordinaire de l’équipe, on s’est battu jusqu’au bout“, relativise l’italien.

„Ce week-end nous avons beaucoup progressé, malheureusement, je n’étais pas assez fort pour le podium. Mais c’était quand même une bien meilleure course que celles des dernières semaines. “ ,  raconte Valentino Rossi à l’arrivée

„Je suis toujours resté devant, dans toutes les sessions. Je suis parti de la première ligne. Nous étions compétitifs et c’était un bon week-end, mais ce n’est pas encore assez „,  ajoute le pilote Yamaha.

Pour le français Johann Zarco tout heureux : „J’ai dû me battre avec Viñales au début, mais j’ai commis une erreur et j’ai dû lutter pour me rattraper.“

Photos: MotoGP

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*