Linkee : le vrai lien anti-gaspi

Linkeesolution solidaire au gaspillage alimentaire en France, contribue à nourrir un grand nombre de personnes par semaine avec des aliments qui seraient autrement gaspillés. Linkee ramasse les excédents de nourriture des entreprises et les livre aux associations diverses d’aide alimentaire. Il perçoit la faim non pas comme une pénurie, mais comme un problème de logistique. Les entreprises de restauration, les restaurants, les boulangeries ainsi que les traiteurs se retrouvent avec beaucoup de nourriture restante, mais ont rarement le temps de faire des dons, de sorte que le surplus de nourriture se retrouve malheureusement à la poubelle. 

Photos: Linkee/DR

Une personne sur huit souffre de la faim chaque jour, les plus nécessiteux étant de plus en plus dépendants des banques alimentaires. Une grande partie d’aliments de qualité, est gaspillée chaque jour dans la chaîne d’approvisionnement de la production alimentaire. Les grandes villes comme Paris ont un vrai problème avec le gaspillage des denrées comestibles. Devenue une préoccupation majeure, une tendance commence à s’amorcer avec plusieurs initiatives qui ont vu le jour pour s’y attaquer. La start-up française «Too Good To Go», lancée en 2016 sur la base de l’achat de produits invendus dans les magasins à un prix dérisoire, par le biais d’une application permettant de cibler magasins et épiceries ayant de la nourriture restante à brader. Mais la plus belle initiative est née de la start-up Linkee qui va plus loin en parvenant à gérer le gaspillage alimentaire grâce à une logistique intelligente, tout en venant en aide aux plus démunis. Depuis la nouvelle loi anti-gaspi, Linkee, est devenu un acteur principal dans la redistribution de surplus de nourriture donnée chaque année par les supermarchés, les grossistes et les fournisseurs à un grand nombre d’organisations caritatives, y compris les hospices, les refuges pour sans-abri, les maisons de soins et les refuges pour femmes. La demande de surplus alimentaire a grimpé en flèche dans un contexte de dépendance croissante à l’égard des banques alimentaires et d’augmentation des sans-abris dans l’hexagone.

Photos: Linkee/DR

Une application mobile qui indique aux coursiers linkers bénévoles où aller pour récupérer les restes de nourriture chez un commerçant partenaire avant sa fermeture. Linkee se concentre sur le «dernier kilomètre » entre un magasin et une association caritative. Une chaîne solidaire somme toute assez simple et surtout intelligente dont la réciprocité avantage tout le monde. Les partenaires bénéficient d’un crédit d’impôt et nombre de personnes vulnérables peuvent se nourrir convenablement.

 Logistique intelligente

D’après Julien Meimon, son fondateur, tout réside dans la parfaite gestion de la logistique afin de réduire le temps entre la collecte et la distribution, en incluant le traçage et le respect de la chaîne du froid. Linkee aide à nourrir le plus grand nombre de personnes par semaine et aujourd’hui, on perçoit une augmentation substantielle de la demande de nourriture des organismes de bienfaisance de première ligne.
Ouverte à tous, l’application pour être linkeur bénévole réclame une inscription toute simple et le tour est joué. Une aide solidaire sans contrainte ni obligation seulement à la carte en fonction de la disponibilité de chacun. Ces derniers mois, Linkee a contribué avec succès à la une vraie course contre la montre afin d’éviter qu’une très grand partie de denrées périssables parte à la poubelle après la fermeture soudaine par le gouvernement des restaurants, bars et boutiques alimentaires. Renforcé par les pouvoirs publics, Linkee s’est adapté pour permettre à chaque association bénéficiaire d’être livré à temps.

Photos: Linkee/DR

3 000 bénévoles ont aidé cet organisme solidaire durant cette période de confinement pour ne pas laisser les plus précaires en rupture. Les links pour les collectes solidaires ont continué grâce à une mobilisation générale entre les commerces, les bénéficiaires et les associations. À pied, en vélo, en transport en commun ou en voiture, les linkeurs disponibles ont mis les bouchées doubles dans les distributions malgré une logistique handicapée par le confinement. Mais la force de Linkee réside aussi par un personnel toujours disponible et ultra-mobilisé et joignable à tout moment. Résultats des courses: toutes les collectes ont été assurées et surtout elles ont contribué à la distribution quotidienne de repas concoctés par des cuisiniers de grands restaurants, des associations ainsi que des ménages avec un bilan tout confondu d’environ 320 000 repas distribués. Un pari gagnant qui permet à Linkee d’être sans doute l’un des acteurs solidaires les plus actifs du moment.
En perpétuel développement, Linkee tisse sa toile et va élargir son offre vers les grandes villes de province.


Photos: Linkee/DR

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*