„Le Minou est dans le quartier“

Le monde de l’art entretient depuis longtemps une relation particulière avec le monde du fétichisme et avec ce que notre mode de vie moderne a de surréaliste. On cherche souvent dans l’art à se rapprocher du fétichisme, pour créer un espace producteur de sens, qui puisse conférer au thème une signification nouvelle.

Même à l’heure actuelle, cela reste encore un sujet tabou : les peurs, le rejet de ce qui est différent et le dénigrement constituent de solides barrières. C’est donc un acte de courage de revendiquer une plus grande visibilité, en nourrissant l’espoir et le désir inconscient que les autres hommes vous acceptent tel que vous êtes. C’est une aspiration très compréhensible et légitime. Le besoin de liberté et d’autonomie, associé à la crainte d’être dévalorisé, crée un terrain de tension.

« Fétiche dans la vie publique»  L’artiste Sascha Grassmuck, avec son exposition « Die Miez im Kiez », donne à voir par son travail pictural une interprétation du fétichisme. C’est, plus qu’une exposition, une manifestation véritable de courage de porter et montrer un travail sur ce thème .

Tout fétichisme, au lieu d’être étouffé, devrait pouvoir être affiché au grand jour. Il sera forcément intéressant pour vous de faire l’expérience de votre fétichisme, d’observer les réactions de votre environnement. A quoi ressemblera votre courage ? Serez-vous snobé, moqué, les gens détourneront-ils le regard ou bien au contraire accepteront-ils pleinement votre fétichisme ?

Peut-être que cette exposition concourra à ce que d’autres fétichistes n’ayant pas encore osé se dévoiler puissent bénéficier de votre exemple pour ne plus avoir à se cacher. Cette exposition sera créée spécialement pour le thème “Courage”.

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*