ITALIE ÎLE DE BURANO:   Burano hisse les couleurs

Contrairement à sa célèbre voisine, Burano est un petit village dans une île située dans un endroit calme de la grande lagune vénitienne. Peuplée d’environ 2700 habitants qui vivent principalement  au bord des quatre canaux qui la séparent, l’île de Burano a été fondée par des réfugiés d’Altino fuyant les invasions barbares. Pêcheurs et autres marchands ont pris lieu et place sur cette île dont le patronyme est issu  d’un des quartiers d’Altino. Souvent dans le brouillard et les brumes, les pêcheurs de Burano et leurs femmes décidèrent de peindre les façades de leurs maisons de couleurs vives afin de les reconnaître de loin lorsqu’ils sont en mer. Au 16e siècle, les épouses de pêcheurs vouées au reprisage des filets de pêche de leurs maris avec une technique unique qu’elles dispensaient pour fabriquer de la dentelle à l’aiguille en réussissant à en faire un commerce fructueux notamment auprès d’une certaine  bourgeoisie européenne. Ce qui lui confère à cette petite île une certaine prospérité. Fière de cette dentelle mondialement connue,  Burano possède un Musée de la dentellerie  qui retrace l’histoire de cet art ancestrale en présentant  de jolies pièces uniques.  A ne pas omettre également la visite de  l’église San Martino au clocher penché pour son musée intérieur qui abrite des œuvres superbes de peintures italiennes classiques.


A Burano, il faut prendre son temps, flâner et profiter de l’ambiance sereine de cette bourgade typique. Le long des canaux sur les quais étroits,  les petites maisons proprettes, souvent grandes ouvertes, offrent une vision intérieure faite de faïences, de plats de cuivre brillants  le tout dans une ambiance méditerranéenne. Leurs façades colorées se reflètent dans les canaux en offrant un spectacle visuel de toute beauté.  Dans  ce dédale de petites ruelles, la découverte de trésors insulaires ça et la sous les fenêtres garnis de linge  participe au charme unique de ce village.


Photos: Ksenia Usacheva

Si les touristes sont souvent plantés  autour du canal central, de l’église San Martino et du Museo Del Merletto , il  faut profiter de tous les endroits magiques de Burano hors des sentiers battus en faisant le tour de l’île. Un réel échappatoire en prenant un petit chemin côtier, se faisant guider par l’odeur de la mer et en admirant les vagues s’écraser contre les murailles. Une belle balade tranquille avec  tout du long, des paysages uniques et le ballet incessant des bateaux de pêches qui partent ou rentrent pour le ravitaillement de l’île de Burano.

Une petite halte sur le marché aux poissons pour déguster de l’anguille ou une sèche, agrémentée d’un bon petit vin et la touche sucrée avec le biscuit typique de Burano: le Bussolà. Le soir, s’attabler  en terrasse pour déguster LA spécialité de Burano  le ‘risotto de gò’, une spécialité à base de riz et de gobie est un pur plaisir.

Petite île idyllique à l’architecture colorée, Burano est le remède pour mettre bonne humeur.

 

Pratique:

Depuis Venise, environ une quarantaine de minutes pour arriver sur l’île de Burano à bord du traghetto ou en vaporetto de la ligne 12. L’île se trouve à 7 km au nord de Venise. En descendant un arrêt avant Burano, sur l’île de Mazzorbo, un pont de bois relie l’île colorée et mène au village par chemin à travers des champs et des vergers.

Photos: Ksenia Usacheva


Photos: Ksenia Usacheva

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*