HONDA MONKEY : Honda et l’art de singer son icône…

Honda avait prévu de revisiter son Monkey en présentant l’an dernier un concept fidèle aux origines. Tous pensaient à la“ fake news“, mais le premier constructeur a surprit son monde en lançant Monkey nouveau génération.
Si le modèle original de la série Z de Honda a été conçu à l’origine pour les enfants dans les parcs d’attractions japonais, succès aidant, il a ensuite été affiné et mis en production de masse. Sa popularité reposait sur un mignon design minimaliste qui faisait l’unanimité. Des dimensions lilliputiennes, un poids plume et du caractère lui valurent un succès parmi les motos de loisirs et autres jouets urbains. Début des seventies, il fut doté de jantes d’un diamètre de 8 pouces et surtout de fourches aisément démontables afin de lui permettre d’être rangé dans le coffre d’une petite voiture sans difficulté. En 1978, date du véritable envol du Monkey avec un dessin plus typé moto, mais toujours dans la même veine avec un réservoir à essence en forme de goutte et une petite taille qui le démarquait des autres motos de loisirs.

Une popularité mondiale pour ce petit engin fun et pratique pourvu d’une mécanique à la fois simple et fiable et d’une boîte à trois vitesses à embrayage centrifuge. Une facilité et une accessibilité qui ont offert à nombre de personnes d’effectuer leur première expérience moto en tournant simplement la poignée des gaz. Le petit Honda Monkey est de retour aujourd’hui : plus grand que la version originale, avec une cylindrée supérieure (125 contre 49 cm3), et mis au goût du jour en matière technologique. Sans pour autant perdre son charme d’antan et fidèle à son l’esprit fun qui en a fait sa réputation dans le monde entier, ce nouvel opus reprend tout le design original et adopte des fonctionnalités telles que les lumières LED et une instrumentation numérique.En combinant des technologies de pointe avec le style Monkey traditionnel, le résultat est bluffant. Le nouveau Monkey garde son assise haute et unique, son style exagéré bien campé sur des roues de 12 pouces. De plus, Honda a également laissé les gaz d’échappement passer sous le siège avec un bouclier thermique en acier, tandis que les ailes en acier sont également présentées pour la finition rétro. La fourche avant est inversée et il est équipé en outre de freins à disque avant et arrière avec un ABS sophistiqué avec plate-forme inertielle IMU intégrant la fonction anti-soulèvement de la roue arrière.

Photos: James Wright/DoubleRed/motosport-ge.ch/Honda

Pour tous

Mécaniquement, le Honda Monkey dispose d’un moteur à injection monocylindre de 125 cm3 multisoupapes de 9,4 chevaux. Une puissance modeste mais largement suffisante pour les déplacements urbains ou de loisirs. Dotée d’une boite de vitesses à 4 rapports, sa conduite s’apparente à celle d’une moto. Par ailleurs, cette mécanique moderne se révèle étonnamment sobre avec moins de 1,5 litres aux 100 km.
La prise en mains de ce „jouet“ est aisée. Riquiqui, mais joueur, la position de conduite est parfaite, même pour les grands gabarits, la selle, située à 776 mm du sol associée à un poids plume d’à peine plus de 100 kg tous pleins faits, transmet immédiatement un sentiment de confiance et de complicité. Le haut guidon ainsi que l’ergonomie des commandes y contribuent également. Ce petit Monkey est bien sûr, facile à diriger, agile et nerveux, il rassure. Son faible poids et sa géométrie bien pensée et surtout de son système de freinage, le rendent impérial en ville. Son aisance et la disponibilité de sa mécanique suffisent amplement pour se jouer de la circulation spécifiquement urbaine. En revanche, si la compacité du Monkey se révèle un avantage en ville, son terrain de prédilection, sur route il sera moins à son aise, sa mécanique est trop juste et ses capacités limitées. Toutefois fidèle à ses origines de loisirs, il sera un compagnon idéal sur les pistes sablonneuses… Dans ces conditions, c’est un régal. Pour célébrer cet exploit, à l’instar de ce qui se fait en automobile, Honda a également développé pour son Monkey, la personnalisation : des nombreux panneaux, une sellerie avec une myriade de couleurs, des accessoires ainsi qu’une palette de motifs… Pour le futur Honda prévoit de créer des Monkey sur-mesure dans les styles Scrambler, Café Racer et autres…

Avec le retour du petit Monkey, Honda, relance la moto de loisirs urbaine. Bien sûr avec les vieux pots, on fait la meilleure soupe, mais le vintage revu et corrigé par Honda est de loin le meilleur. Intemporel, et plein de peps, il redonne goût à la moto plaisir et il n’en faut pas plus pour craquer sur ce Monkey  Que dire des filles….

Photos: James Wright/DoubleRed/motosport-ge.ch/Honda

Caractéristiques:

Cylindrée : 125 cm3
Moteur ; moncylindre 4t 4 soupapes
Distribution simple arbre à cames
Refroidissement air
Admission injection
Puissance 9,4 ch à 7 000 tr/min
Couple 11 Nm à 5 250 tr/min
Transmission boîte 4 vitesses
Frein avant 1 disque ABS
Frein arrière 1 disque
Diamètre 190 mm
Poids 107 kg
Réservoir 5,6 L
Prix : 4 399 €

Photos: James Wright/DoubleRed/motosport-ge.ch/Honda

Toutes les générations:

Photos: James Wright/DoubleRed/motosport-ge.ch/Honda

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*