Galina Kerimova, artiste illustratrice dessinatrice: Le sens du pittoresque selon Galina

Un air, une posture, une tenue, Galina Kerimova a de la présence. À la fois classique et fashion, cette belle Hongkongaise possède un talent de dessinatrice hors-pair. Ses coups de foudre artistiques surgissent pour de multiples raisons : les voyages, les paysages, l’urbanisme et les gens. Des inspirations qui lui procurent une vraie soif de dessin.
Cette native de Khabarovsk en extrême orient russe, tente alors de créer un univers propre à elle avec des esquisses de paysages, de portraits dont le trait ne laisse aucun doute à son talent. Galina aime le partage, une valeur perçue comme une reconnaissance, pour cette artiste prolifique. Si une dizaine de minutes est suffisante pour griffonner un paysage, au crayon, sa parfaite dextérité est en corrélation avec son feeling. Son moteur reste avant tout le plaisir. Sa constante inspiration permet de croquer des moments uniques. Curieuse et avenante, sa démarche s’inscrit dans une volonté de découverte, d’ouverture d’esprit et de diffusion. Ces œuvres mettent en lumière sa ville d’adoption, ses envies de voyages et ses coups de cœur. Les superbes dessins de Galina provoquent une émotion au premier coup d’œil. Ils donnent envie de voyager pour découvrir toutes ces beautés cachées que la dessinatrice a su déceler au hasard d’une rencontre: “ Quand quelque chose m’inspire, je ressent des vibrations qui circulent à travers moi avec une énergie telle que mon travail en récolte tous les fruits“.

Galina Kerimova est une artiste „dessinateur“ de talent au parcours atypique. Elle fait ses premières armes très jeune en dessinant des objets et des paysages. En dépit de sa précocité dans le dessin (6 ans) rien ne la prédestinait à une carrière d’artiste, en tout cas, pas son parcours académique. Cette préoccupation pour le beau et le design marquera l’œil de cette fille talentueuse et trouvera sa place comme illustrateur dans un journal local à Khabarovsk en Russie à l’âge de 16 ans. Un premier job qui reconnaît sa passion ainsi que ses aptitudes et qui l’a mené petit à petit à continuer dans ce sens. Durant ses études, quelques petits boulots alimentaires comme mannequin ou artiste manucure des ongles avant d’avoir des envies d’ailleurs, si bien qu’à 22 ans, elle décide de poursuivre ses études dans le nord de la Chine à Harbin. Des études d’art international suivi d’une école ou elle dispense des cours de dessin lui donnent l’opportunité de découvrir la Chine durant 6 ans, avant de poser définitivement ses valises à Hong-Kong. À 28 ans, elle travaille dans le marketing et la communication d’un grand hôtel local, tout en s’adonnant à son péché mignon qui ne l’a jamais quitté.

Une addiction toujours présente

Aujourd’hui, Galina Kerimova est une artiste accomplie et surtout passionnée, jamais à court d’idées, qui s’exprime dans plusieurs langues : anglais, russe, français et…chinois. Elle est donc un métissage de cultures, russe, chinoise et européenne. Depuis peu, Galina a créé sa société de Marketing et de conseil, un travail passionnant et intéressant lui permettant de voler de ses propres ailes, sans délaisser sa frénésie de dessin pour autant. Dès qu’elle en à l’occasion, cette férue de mode, de photographie et de sport (yoga qu’elle pratique) se met a dessiner, à croquer le quotidien de sa ville d’adoption qui lui donne beaucoup de matière.

Photos: Galina Kerimova/DR

Utilisant des crayons pour ses paysages et autres sujets variés où elle démontre une sensibilité exacerbée. Sous ses pinceaux , la ville de Hong-Kong prend une dimension intemporelle. Le travail de dessinateur de Galina est lié à une approche de l’espace environnant à travers la promenade : “ J’ai toujours aimé marcher et me laisser porter par les perspectives, au hasard d’une rue, ou d’un jardin, à l’angle d’une place ou d’une avenue. Les surprises ne manquent jamais et les dessins se préparent dans ma tête en cours de route „. À l’aide du crayon ou du pinceau, elle aime raconter toutes les particularités d’un paysage, dans ses grandes lignes comme dans ses petits détails et en les inscrivant dans un vaste champ visuel, quelques fois à 180 degrés. Grâce à la perspective, en regardant le dessin, on entre presque dans un univers en trois dimensions.

L’essentiel pour cette belle illustratrice est son amour du dessin qu’elle communique entre autres par la couleur. Le travail artistique de Galina exprime une soif de partager une intimité authentique à l’égard des sujets qu’elle présente avec un grand respect et une certaine délicatesse.

Contact: Instagram: artnlove_hk



Photos: Galina Kerimova/DR



Photos: Galina Kerimova/DR

An air, a posture, an outfit, Galina Kerimova has presence. Both classic and fashion, this beautiful Hong Kong woman has an unequalled talent for drawing. His artistic love at first sight arose for many reasons: travel, landscapes, urbanism and people. Inspirations that give him a real thirst for drawing.
This native of Khabarovsk in the Russian Far East then tries to create her own universe with sketches of landscapes, portraits whose line leaves no doubt to her talent. Galina loves sharing, a value perceived as recognition, for this prolific artist. If ten minutes is enough to scribble a landscape, in pencil, his perfect dexterity is in correlation with his feeling. Its engine remains above all pleasure. His constant inspiration makes it possible to capture unique moments. Curious and welcoming, her approach is part of a desire for discovery, open-mindedness and dissemination. These works highlight his adopted city, his travel desires and his favorites. Galina’s superb drawings provoke emotion at first glance. They make me want to travel to discover all those hidden beauties that the designer was able to detect at random from an encounter: „When something inspires me, I feel vibrations that circulate through me with such energy that my work reaps all the fruits“. Galina Kerimova is a talented „designer“ artist with an atypical background. She began drawing objects and landscapes at a very young age. Despite her precociousness in drawing (6 years) nothing predestined her to a career as an artist, at least not her academic career. This preoccupation for beauty and design will mark the eye of this talented girl and find her place as an illustrator in a local newspaper in Khabarovsk in Russia at the age of 16. A first job that recognizes his passion as well as his aptitudes and that led him little by little to continue in this direction. During her studies, she did a few small food jobs as a model or nail manicure artist before having desires, so that at 22, she decided to continue her studies in northern China in Harbin. International art studies followed by a school where she teaches drawing classeswhich gave him an opportunity to discover China for 6 years, before settling permanently in Hong Kong. At 28, she worked in marketing and communications for a large local hotel, while devoting herself to her sin that never left her.

An addiction always present

Today, Galina Kerimova is an accomplished and passionate artist, never short of ideas, who expresses herself in several languages: English, Russian, French and…Chinese. It is therefore a crossbreeding of Russian, Chinese and European cultures. Galina has recently created her own marketing and consulting company, an exciting and interesting job that allows her to fly on her own, without abandoning her frenzy for drawing. As soon as she gets the chance, this fashion, photography and sports (yoga she practices) enthusiast starts drawing, sketching the daily life of her adopted city which gives her a lot of material. Using pencils for her landscapes and other varied subjects where she demonstrates an exacerbated sensitivity. Under his brushes, the city of Hong Kong takes on a timeless dimension. Galina’s work as a draftsman is linked to an approach to the surrounding space through the promenade: „I have always enjoyed walking and letting myself be carried away by the perspectives, by the chance of a street, or a garden, at the corner of a square or an avenue. There are never a lack of surprises and the drawings get ready in my head along the way. With the help of a pencil or brush, she likes to tell all the particularities of a landscape, in its broad lines as in its small details and by writing them in a vast visual field, sometimes at 180 degrees. Through perspective, by looking at the drawing, one enters almost a three-dimensional universe.
What is essential for this beautiful illustrator is her love of drawing, which she communicates through colour, among other things. Galina’s artistic work expresses a thirst to share an authentic intimacy with the subjects she presents with great respect and a certain delicacy.

Contact: Instagram: artnlove_hk

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*