FORMULE 1 LEWIS HAMILTON : En route vers l’honneur suprême

Lewis Hamilton est devenu le plus grand pilote de Formule 1 de tous les temps.
Il décroche à Istanbul son 7e titre de champion du monde, après une victoire passionnante dans le Grand Prix de Turquie 2020.
Le britannique remporte une 7e couronne historique conquise avec panache dans une épreuve turque démentielle ou toutes ses qualités ont fait la différence. Il rejoint désormais l’allemand Michael Schumacher au firmament de la F1.   

Mais après cet énième titre, c’est indéniable, Lewis Hamilton devient le plus grand pilote de F1. Sans oublier les autres illustres pilotes qui ont façonné la Formule 1 depuis sa création, le pilote britannique sort du lot. Deux athlètes peuvent toutefois se targuer d’avoir mis la basse principale sur la Formule 1 moderne: Michael Schumacher et Lewis Hamilton. Mais lorsque deux pilotes se trouvent à égalité pour la tête du total des championnats, il y a dilemme. Mais l’un, a un avantage considérable en pole positions (Lewis Hamilton 97, Michael Schumacher 68) et un mince mais croissant avantage de victoires (LH 94 / MS 91), dans ce cas présent, les chiffres parlent d’eux même et semble difficile à ignorer, ce qui met fin au débat sur sa position dans l’histoire de la F1.

Photos: Lat Images / Reuters / AFP / Getty Images / Mercedes / Pirelli / DR

Il est évident que couronner la grandeur n’est pas un jeu de chiffres. C’est une question d’inspiration. Michael Schumacher était un pilote impitoyable, intelligent, un tacticien féroce et pour le reste du temps, un gentleman suprême à l’extérieur de la voiture. Il a joué un rôle central dans la renaissance de Ferrari en F1 dès qu’il fut associé à la marque italienne, comme si l’indomptable allemand avait à lui seul ramené la marque au cheval cabré à sa vraie place en Formule 1.
L’étoile de Lewis Hamilton brûle tout aussi brillamment, peut-être pour des raisons moins évidentes. Sa victoire en Turquie est emblématique de l’un de ses plus grands talents: la constance. 
L’idéal platonique d’un week-end de course de Lewis Hamilton implique toujours une croisière facile et mesurée vers la victoire depuis la pole position. (Le fait que Lewis Hamilton ait rendu banal la première place sur la grille de départ démontre une certaine mesure de sa maîtrise dans l’exercice).
Dans la course d’Istanbul, une fois n’est pas coutume, les Mercedes ne figurent pas aux avant-postes. Les deux pilotes Mercedes ont eu du mal avec leurs montures dans une séance de qualification archi-détrempée sur le circuit turc. Lewis Hamilton se qualifie seulement 6e juste devant son coéquipier finlandais Valtteri Bottas. À l’extinction des feux, le britannique gagne plusieurs places, en se frayant un chemin dans le peloton avant qu’une stratégie décisive de pneus et de stands ne lui permette de remporter la victoire. Concentré, Lewis Hamilton l’est resté tout au long de la course, mieux que son coéquipier, Valtteri Bottas, qui est sorti au moins trois fois pendant la course.
En dépit d’une surface à la fois trop lisse et extrêmement grasse, le champion du monde n’avait besoin que de terminer devant son coéquipier pour mettre un 7e titre, dans sa besace, mais sa superbe victoire décisive correspond parfaitement à ce sportif au talent sans égal, qui au-delà de la domination ajoute le panache. 

Photos: Lat Images / Reuters / AFP / Getty Images / Mercedes / Pirelli / DR

Cette victoire n’était que l’une des nombreuses performances qui ont défini sa carrière. Depuis ses débuts en 2007 en tant que talent précoce, tout le monde savait que Lewis Hamilton possédait la matière première pour être l’un des plus grands pilotes de Formule 1. Ses premières batailles contre Fernando Alonso et Jason Button ont aiguisé sa résolution et sa ténacité. En partant chez Mercedes, Lewis Hamilton était prêt pour une série de succès sans précédent. Dans cette nouvelle ère du sport automobile, il a appris à pousser sa voiture plus loin que quiconque. Il a été incroyablement rapide, choquant même son directeur d’équipe chez Mercedes à ses débuts dans l’équipe allemande. Le team lui a livré d’emblée un superbe package serré, mais ce n’a pas toujours été la meilleure voiture sur la grille. Mais le travail continu et sans relâche du pilote chaque saison lui permet de disposer d’une voiture dominante.

Le noir lui va si bien

Avec ses 7 titres, Lewis Hamilton égalise Michael Schumacher. La question est la suivante : qu’est-ce qui le rend plus grand que l’allemand ? Vraiment, c’est simple. Les nouvelles voitures de F1 sont plus difficiles à conduire et le britannique est resté aux commandes avec succès. Avec toutes les nouvelles technologies et les changements de règles qu’il a vus au cours de la dernière décennie, il est émerveillé de toujours se démarquer.
Pourtant, la plus grande étiquette de ce pilote exceptionnel va bien au-delà de sa simple capacité de conduite. C’est sa performance en dehors de la piste qu’il faut aussi explorer. Il passe énormément de temps à signer des autographes pour les fans, à dialoguer avec eux sur les réseaux sociaux et à organiser des compétitions. En suivant par exemple Lewis Hamilton sur Instagram, un aperçu de sa vie de folie est en exergue

Photos: Lat Images / Reuters / AFP / Getty Images / Mercedes / Pirelli / DR

Bien sûr, sa personnalité ne plaît pas à tous, les gens l’aiment ou le détestent. Une chose est certaine, personne ne peut nier son talent. Adepte des réseaux sociaux, il attire des millions de fans et amène le public du monde entier à se connecter aux week-ends de course. Une promotion de la F1 dont l’impact profite allègrement à Liberty Média.
Lewis Hamilton n’est pas seulement devenu le plus grand champion de Formule 1, il est devenu un grand champion parmi tous les athlètes. Ses mots après sa dernière victoire résument de son implication : „Pour tous les enfants qui rêvent de l’impossible, vous pouvez le faire aussi. Je crois en vous les gars.“
En évoluant au premier plan, Lewis Hamilton est devenu un homme, un gentleman qui aime ce qu’il fait, toujours humble envers ses racines et ses antécédents, malgré son niveau de célébrité auquel il est maintenant confronté auprès du public.
À l’extérieur de la voiture, les années ont transformé le pilote. L’homme reste fidèle à ses idéaux, ses positions courageuses l’ont placé en bonne place dans les débats mondiaux sur l’égalité raciale, le changement climatique et la justice sociale. Sa volonté de s’exprimer, de défendre courageusement ce en quoi il croit, n’est qu’une des raisons pour lesquelles il est si aimé de ses fans.
La chose la plus prolifique, peut-être, est qu’à seulement 35 ans, Lewis Hamilton pourrait avoir encore une demi-décennie de compétition à son meilleur niveau. Vu son potentiel grandissant, il y aura sans aucun doute beaucoup à venir…

Photos: Lat Images / Reuters / AFP / Getty Images / Mercedes / Pirelli / DR

Photos: Lat Images / Reuters / AFP / Getty Images / Mercedes / Pirelli / DR

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*