Flixbus ou“Flixblitz“ mise au vert réussie…

En 2018, Flixbus a lancé un pavé sur la nécessité d’un changement des transports durables. Avec une première ligne de car longue distance toute électrique dans l’hexagone, le débat est lancé pour que les véhicules de transport de personnes respectent le climat. Un changement de mentalité en matière de mobilité qui commence à porter ses fruits même outre-Rhin. Pour Flixbus : „Le changement, c’est maintenant !!

Au printemps de l’année passée, le premier bus au monde long courrier électrique est proposé entre Paris et Amiens. Cette ligne nouvelle dont la distance d’environ 150 km a permis à l’autocariste Flixbus de se tester en la matière. Résultats des courses, un bilan positif au bout de huit mois d’activité en service régulier avec 98 % de fiabilité. Grâce à un partenaire B.E. Green Energy qui fournit l’électricité propre du premier bus longue distance électrique, ce pari réussi concède à ce dernier de réduire de 100 % ses émissions de gaz à effet de serre en fonctionnement par rapport à un bus diesel. Une collaboration fructueuse, et ce, avec deux cars chinois de marque Yutong branchés qui disposent de tout le confort nécessaire pour le transport longue distance.

Photos:Flixbus/MaxppChen Yichen/Byd

Malgré certaines contraintes liées aux 12 grosses batteries de traction fondamentales à leur fonctionnement, ces cars offrent une cinquantaine de places tout en étant équipés du Wifi gratuit et de prises USB comme tous les cars griffés Flixbus. Les passagers disposent en outre d’une soute pour leurs bagages volumineux. Les bus chargent une ou deux fois par jour et toute la nuit à Amiens et au siège de B.E Green à Buc. Les stations de charge étant équipées de deux prises de 40 kilowatt et chaque station génère respectivement 80 kilowatt de puissance. L’autonomie globale de ces cars est légèrement supérieure à 200 km

Au tour de l’Allemagne

Cette success story a depuis fait des émules en Allemagne, dans le fief de Flixbus avec le lancement d’une ligne 100 % électrique entre Francfort et Mannheim via l’aéroport de Francfort et la ville d’Heidelberg.
Comme en France, une coopération est nécessaire avec un partenaire énergétique et c’est Greenpeace Energy qui est en charge de fournir une électricité 100 % propre aux cars de cette ligne. Une différence notable avec les autres véhicules de Flixbus, les cars électriques adoptent un marquage coloré inédit combiné de vert et de bleu évoluant au gré de la lumière. Ces véhicules sont issus du constructeur chinois spécialiste de l’électrique BYD avec une capacité de 40 places et motorisés par deux moteurs de 180 kilowatts qui développent 1 500 Nm chacun et dotés de batteries au phosphate de fer de 350 kWh, avec une capacité de recharge de 2 × 40 kilowatt en à peine 2 heures. Par ailleurs, ils proposent une autonomie intéressante de plus de 300 km. Pour les alimenter, ils seront chargés également deux fois par jour et au dépôt pendant la nuit. À Mannheim, dans la gare routière centrale (ZOB) et À Francfort, sur une borne de recharge temporaire. Tous les appareils sont équipés de deux points de charge. Selon le directeur général de FlixBus, bien que l’investissement est assez lourd, il est convaincu que la rentabilité sera au rendez-vous dans un futur proche. Pionnier en la matière, Flixbus espère que d’autres suivront à asseoir de nouveau type de mobilité en e-car et que cela incitent aussi les constructeurs d’autobus et de cars à développer des alternatives à la propulsion diesel pure.

Photos:Flixbus/MaxppChen Yichen/Byd

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*