FESTIVAL MAIN MATSURI DE FRANCFORT 2019: Francfort à l’heure japonaise

Durant l’espace d’un long week-end, il était possible de vivre un Francfort différent. En effet, la capitale de l’économie allemande s’est mise à l’heure nippone place Walther-von-Cronberg. le long des rives du Main avec une multitude d’activités culturelles qui coïncident avec les festivals Matsuri du Japon. Cosplayers déguisés en personnages de films ou de séries Manga, de familles nombreuses, certaines même avec un fond japonais et des vêtements traditionnels, de nombreux fans japonais parés de tenues multicolores, évoluaient dans ce festival rythmé par des musiques et danses traditionnelles. Pour sa deuxième année, le festival Main Matsuri de Francfort fut un vrai succès. Il a su proposer au public toute la variété culturelle du Japon et son extraordinaire versatilité. Histoire de rester dans l’ambiance, le public fut transporté dans un autre univers, où des femmes en kimono colorés arpentaient la place bordée de stands ou la gastronomie fut omniprésente ainsi que tout un panel de marchandises venus tout droit du Japon.

Photos: Irène Liske/Ritacha/Main Matsuri

Cet événement est pour la ville de Francfort un bel exemple de diversité socio-culturelle. Les habitants de la ville et autres spectateurs ont apprécié les démonstrations et l’ambiance sur place et surtout ont été conquis par tous ces efforts mis en œuvre pour avoir dans la programmation des artistes de très grande qualité venus du Japon, dont le talent n’a d’égal que la gentillesse.

Le Festival Main Matsuri de Francfort promettait une expérience culturelle plus riche que jamais. Plus qu’un « simple festival », cet événement culturel fut le temps d’un long week-end, un lieu de rencontre pour tous ceux qui partagent un attachement particulier à l’univers du pays au soleil levant. Le but ? Offrir au large public trois jours hors du temps, placés sous le signe de l’ouverture d’esprit, de la curiosité et du partage. Ici, toutes les formes d’expression sont encouragées et la diversité culturelle mise en avant. Si la musique reste l’attrait principal du Festival Main Matsuri, bien d’autres activités culturelles ont été organisées sur la place Walther-von-Cronberg, une zone dédiée au workshop, avec de nombreuses animations. Cette année, on pouvait assister à des démonstrations d’arts traditionnels de tous les côtés : prestations de véritables Renjishi, techniques de maniement du sabre, confection d’éventails. Certains mêmes s’adonnaient à des démonstrations de calligraphie. Les animateurs japonais étaient déterminés à mettre en valeur tout leur savoir-faire et les ateliers ont fait appel à la grande créativité du public. Le travail manuel et artisanal bien ancré dans la tradition japonaise, témoigne de la sensibilité et de la conscience des Japonais pour leur environnement. Des talks abordant des thématiques socio-culturelles, musicales et lifestyle ainsi que les questions sociétales telles que la diversité et ses atouts ainsi qu’un merchandising Main Matsuri pour l’occasion vendu sur place. De plus, la musique live apportait une atmosphère très détendue et gaie. Beaucoup de femmes et d’enfants portent des vêtements traditionnels colorés pour assister aux nombreuses performances des musiciens et autres artistes venus tout droit du Japon.

Photos: Irène Liske/Ritacha/Main Matsuri

Performances, qualité et diversité des artistes

Plus de 40 artistes, musiciens et acteurs ont offert un programme en direct live pendant trois jours. Mitsuru Kijo, d’autres artistes de renom japonais tels que les Kitamura Sisters et le groupe d’art rock KAO = S faisaient également partie du show. Kaori Kawabuchi, son shamisen en mains avait de l’énergie à revendre, partageant avec un public presque complet son excitation d’être ici. Après une première démonstration de shamisen, elle est rejointe par le Trio Muse et le spectacle se transforme alors en une performance qui regroupe tambours, luth et shamisen et flûte, avec des danseurs qui racontent une histoire par leurs mouvements et leurs costumes. Le batteur s’est donné corps et âme dans le spectacle : certains de ses coups étaient si puissants que l’on pouvait lire sur son visage l’énergie qu’il y mettait. Une musique et une énergie telles qui valut à chaque fin de performance de soulever un tonnerre d’applaudissements justifié. L’artiste Kazuya Usui  peint sur scène à l’encre de Chine, accompagné de musique rock sur l’instrument à cordes japonais Shamisen. Des Dj japonais offraient également de bons mix tout au long de la journée. Tous les artistes sont en parfaite interaction à la fois entre eux et avec le public. Une belle réussite…
Pendant tout ce week-end spécial Japon, la découverte des spécialités culinaires japonaises a attiré beaucoup de monde aux stands alimentaires avec la possibilité de dégustations diverses: onigiris, bento, mochis, takoyakis ou encore des karaage sans oublier le fameux saké, étape obligatoire avec un stand dédié. Le thé fut également en première ligne avec tous des produits de qualité aux nombreuses saveurs : thé vert, thé noir, thé vert aromatisé au yuzu ou à la fleur de sakura, et tellement d’autres parfums.
Bien évidemment, les grandes agences de voyages et autres entreprises ne manquaient pas à l’appel et notamment Ana (compagnie aérienne) en tant que partenaire de l’événement et occupaient ainsi des stands afin de promouvoir un éventuel voyage au Japon ! Un pari gagnant au vu des réactions positives et de l’engouement du public dont la curiosité sera sans doute synonyme d’un futur road-trip au Japon.
Photos: Irène Liske/Ritacha/Main Matsuri

 

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*