Ferrari 488 Pista: Caméléon ultime

Chez Ferrari, les V8 édition spéciale ont écrit une page dans l’histoire de la marque. De la 360 Modena Challenge Stradale en 2003, 430 Scuderia en 2007 et de la 458 Spéciale en 2013 chacune a pu respectivement marquer de son empreinte sa notoriété dans l’histoire des supercars rouges. La dernière nouveauté de cette lignée est la Ferrari 488 Pista, une variante de la 488 se série qui se démarque par un V8 boosté à qui en fait le V8 le plus puissant de toute l’histoire de Ferrari.
Avec 49 chevaux de plus et près de 100 kilos gagnés la Ferrari 488 Pista parait sur le papier comme la bombe pour les passionnés de vitesse de la marque au cheval cabré. Moteur le plus puissance de l’histoire de la marque du constructeur, ce V8 3,9 litres de 720 chevaux dispose d’un rapport de 185 ch/l pour un couple de pas moins de 770 Nm. Une série de petits changements qui modifient sa personnalité -50 % des composants du moteur sont nouveaux – comme le collecteur d’admission en fibre de carbone, avec des canaux d’admission plus courts et moins volumineux générant une meilleure réponse de l’accélérateur, des turbines du turbocompresseur en aluminium-titane afin de réduire de moitié l’inertie de ce dernier, des bielles en titane…

La 488 Pista emprunte le système spécifique à la voiture de course Challenge qui utilise un capteur de vitesse de turbine permettant une compression uniforme entre les cylindres. Une efficacité prouvée et efficace qui évite de recourir à des turbines plus grandes.
Forte de l’expérience du constructeur en compétition GT, la 488 Pista embarque des diffuseurs à capacité augmentée, un spoiler optimisé et des éléments dérivés de la F1 comme un inédit nez „S-Duct“ magnifique, l’apport en Cx aérodynamique est de 20 % par rapport à la 488 GTB. Excusez du peu !!
L’habitacle revendique également son appartenance au segment supersport : sièges baquets profonds et confortables, nombreuses touches d’alcantara et de fibre de carbone, volant à méplat et une planche de bord, à la fois sobre et sportive. Des plaques de plancher en aluminium visibles et des éléments en carbone brut empruntés à la voiture de course 488 Challenge.Une longue pression sur le bouton rouge de démarrage sur le volant pédale de frein enfoncé et le V8 de 3,9 litres se déclenche avec un son nettement plus lourd que celui de sa sœur de série. En laissant en premier lieu le double embrayage à sept rapports en mode automatique, les changements de vitesse se font remarquablement bien, même dans le deuxième mode « CT Off » le plus agressif, qui supprime le contrôle de la traction tout en maintenant le contrôle de stabilité actif. Dans ce mode automatique, les rétrogradages réagissent plutôt rapidement. Quant à l’accélération de la Pista, elle est si brutale, violente et rapide qu’il est faut être bien concentré quand la puissance arrive. Le vrombissement du V8 s’aggrave à l’approche de sa ligne rouge à 8 000 tr/min, dans un hurlement profond, accentué par le sifflement de la wastegate et le sifflement aigu de les turbocompresseurs à rotation rapide. L’accélération de cette 488 Pista est gérée avec un limiteur revu et corrigé qui conserve une puissance constante à l’approche de la zone rouge. En ville, elle se révèle même plus agréable que sa sœur GTB grâce à son V8 biturbo extrêmement élastique dès les plus bas- régimes. Grace à la nouvelle cartographie qui, en mode manuel, fournit plus de couple pendant les changements de vitesse, l’effet est surprenant. À l’opposé du mode automatique, dans lequel le double embrayage autorise des changements de vitesse en douceur en mode, les changements de rapports en montant et en descendant sont ponctués par de puissants à-coups, un sentiment de compétition envahi dès lors l’habitacle et qui confirme que cette Ferrai est une voiture de course déguisée.

Photos Ferrari

Avec une tenue de cap nettement meilleure que celle de sa sœur GTB cette version Pista dispose de suspensions dotées de multiples réglages de géométrie conjugué a un amortissement piloté et avec des jantes en plastique renforcé de fibres de carbone. Un package qui fait déjà la différence. Les ingénieurs ont également doté cette version de nombreux équipements de contrôle actif : système antipatinage F1-Trac particulièrement évolué pour maîtriser le couple de 770 Nm, distribution de couple variable entre les roues arrière, Side Slip Angle Control permettant des dérives extraordinaires maîtrisées tout en gardant les garde-fous électroniques en éveil. Les pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup 2 spécifiquement développés pour ce modèle ultime autorisent des vitesses de passage en courbe ahurissantes, ce qui fait l’énorme différence avec sa sœur sur circuit. Un régal qui repousse les limites de cet engin diabolique très très loin. Coté performances, la Ferrari 488 Pista atteint allègrement la barre des 340 km/h avec un à 100 km/h en 2,85 secondes et le 0 à 200 en 7,6 secondes. Cette version de la 488 est vraiment aboutie, le gain de puissance et le poids réduit permet à la 488 Pista de devenir LA référence parmi les V8 sportifs de dernière génération.

Photos Ferrari

La Ferrari 488 Pista est une supercar de compétition homologué pour la route et développé pour les circuits. Avec plus de 700 chevaux et des performances dantesques, le constructeur italien s’affiche comme l’épouvantail de la catégorie des supercars. Il faudra débourser près de 292 000 € la Ferrari 488 Pista pour s’offrir cette série ultime !!

Photos Ferrari

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*