FASHIONWEEK DE PARIS DEFILE PRINTEMPS/ÉTÉ 2020 VALENTINO : l’extravagance de l’essentiel

Le designer italien Pierpaolo Piccioli, s’est inspiré d’un certain un procédé de peinture du XVIe siècle qui consiste à décoller pour donner vie et forme en allant a à l’essentiel.
Dans le paysage de la mode frénétique, où les images consomment avec une incroyable rapidité sur Instagram, les concepteurs reculent pour recentrer et réévaluer leurs impressions.

 

 

 

Pour son défilé dans une partie de l’Hotel des Invalides, Pierpaolo Piccioli, le designer maison de Valentino, est resté terre-à-terre en proposant des vêtements usuels (chemise, jupe et bermuda) qu’il transforme en leur apportant une certaine touche dont il a le secret. Le résultat est bluffant et brille par des tenues spectaculaires de très haute facture. Le créateur a proposé un beau prélude autour du blanc et de ses impulsions cinématiques : plis, froncés, effets de plumasserie, mais aussi de transparence. Il a choisi la forme de la robe chemise blanche en ouverture du spectacle. Sobre, à la fois splendide et simpliste dans sa construction, il la réinterpréta avec des manches en cloche montantes, une mini-robe enveloppée de plume d’autruche, avec un bavoir à volants ou un nœud fécond surdimensionné. Ensuite, les couleurs sont au diapason et sa parfaite maîtrise du sujet embelli les robes à volants en georgette de soie vert fluo et taffetas fuchsia, ainsi que de scènes de paysages tropicaux inspirés par les formes fauvistes, brodés sur des formes de caftan et des robes de colonnes. Un costume rose en forme tailleur fut associé à un chemisier transparent avec un col en queue de traîne/

Photos: Jason Lloyd-Evans/Vianney Le Caer/ Invision/AP/Getty lmages/AFP/Imaxtree/Valentino

Contraste saisissant

La collection printemps/été 2020 regorge de nombreux thèmes comme la couleur, les volumes et l’embellissement, et ce, avec une nouvelle retenue. Les mannequins défilent relativement décontractés avec des sandales en corde plate. Coté bijoux, Valentino n’est pas en reste, les bijoux accompagnant le défilé étaient foison comme ces manchettes dorées et les énormes boucles d’oreilles lustre pendants avec des fleurs incrustées et des singes colorés. Un beau spectacle pour cette collection simple mais raffinée même avec les couleurs vives superbement explorées comme la robe en soie électrique à la chaux avec une belle silhouette trapèze sur toute la longueur du sol divinement porté par un mannequin sans maquillage juste avec quelques paillettes dorées autour des yeux. Les aplats de fluo, comme électriques donnent la place à des imprimés inspirés par la nature. Tous les invités comme la chanteuse américaine Camila Cabello et Naomi Campbell toujours au premier rang furent conquis.

Photos: :

Photos: Jason Lloyd-Evans/Vianney Le Caer/ Invision/AP/Getty lmages/AFP/Imaxtree/Valentino

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*