FASHIONWEEK DE PARIS DEFILE LOEWE AUTOMNE/HIVER 2021 : À livre ouvert

Depuis 2013, Jonathan W. Anderson est à la tête de la marque espagnole, contribuant à étendre son influence vestimentaire dans l’industrie et en faisant une autorité sur le style moderne et décalé.
La nouvelle collection femme Loewe Automne/Hiver 2021 représente un classicisme brisé et recomposé. C’est la modernité, la géométrie, les couleurs vibrantes et une nouvelle perspective qui saute aux yeux.

Jonathan W Anderson s’est adapté aux restrictions imposées par le verrouillage mondial plus rapidement que la plupart des autres. Pour ses deux dernières collections chez Loewe, il a conçu des alternatives réfléchies et uniques sur le format traditionnel des défilés. Comme pour la saison passée, c’est par le biais d’un livre qu’il présente sa collection Automne/hiver 2021 à l’instar d’un événement littéraire interactif. 

Photos: Loewe/Imaxtree

Les invités ont reçu des journaux avec un titre équivoque : “ spectacle de Loewe a été annulé “ et un texte original écrit par l’auteure Danielle Steel. Et c’est sous la forme d’un parcours virtuel dictée avec des focus sur chaque aspect de la nouvelle collection.
Sa présentation est très travaillée, une boîte en fer-blanc contient le papier, un extrait du nouveau livre de la romancière américaine, The Affair, et un élégant ouvre-lettre. „Je l’ai toujours admirée comme ce genre d’écrivain prolifique qui encourage vraiment les gens du monde entier à lire, ce qui est si important. Les vêtements sont une chose incroyable avec laquelle travailler en ce moment, car vous pouvez avoir cette idée d’un fantasme qui peut devenir réalité“, déclare Jonathan W Anderson. La pandémie est finalement devenue une source d’inspiration pour la marque Loewe au-delà de la structure du spectacle dans la collection elle-même. L’influence des années psychédéliques apporte des jaunes, des bleus, des verts et des oranges audacieux dans le but de la thérapie par la couleur.

Photos: Loewe/Imaxtree

Le créateur britannique s’est inspiré de cette époque. Les chaussures à boucle des 17e et 18e siècles servent de base à une chaussure similaire, et la boucle elle-même est réinventée sur des vêtements avec du tissu noué en grands disques blancs. Les vestes d’équitation des années 20 inspirent une coupe allongée. L’objectif de Jonathan W Anderson, c’est de repenser en plus classieux la mode de la contre-culture des années 70, en créant des robes magnifiquement drapées et des costumes parfaitement ajustés avec des imprimés graphiques audacieux.

Mode voluptueuse

Boucles de déclaration surdimensionnées dont certaines en cuir, d’autres brodées de fines perles, fixées à l’épaule des vêtements ou sur des bottes en cuir à bout rond. Les manteaux étaient volumineux et matelassés et jumelés avec de gros mocassins à plateforme. Côté accessoires, le créateur a utilisé la collection pour dévoiler trois nouvelles formes de sacs à main. Le premier était une mise à jour sur le style „Flamenco“ le plus vendu, dans une silhouette surdimensionnée avec le cuir en valeur. Le sac le plus représentatif a désormais une nouvelle forme et une nouvelle couleur : l’Amazona modèle préféré des filles classiques et de leurs mères, a légèrement changé sa trajectoire historique. 

Photos: Loewe/Imaxtree

Né en 1975 avec ses motifs, ses tons et ses formes, il retranscrit toute l’histoire de la mode. Reconnaissable de loin, c’est un des jalons de la marque espagnole. Fait pour être toujours porté à la main et de temps en temps, pour plus de confort, sur le coude, le sac qui depuis sa création rend hommage aux amazones de la mythologie grecque qui parlaient de pouvoir, de liberté et d’indépendance, il conserve bien entendu son célèbre style tout en utilisant les progrès techniques pour se moderniser.
Bref, une belle collection qui dénote avec son format et les idées culturelles bien venues.

Photos: Loewe/Imaxtree
Photos: Loewe/Imaxtree

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*