FASHIONWEEK DE PARIS DÉFILÉ GIVENCHY AUTOMNE/HIVER 2019/2020: Ève leve toi !!

Le défilé Givenchy s’est déroulé sous une tente qui s’étendait sur presque toute la longueur du Jardin Des Plantes de Paris. Selon la créatrice Clare Waight Keller, la nouvelle collection automne/hiver a été inspiré par une promenade hivernale dans le jardin d’Éden, ce qui explique le choix du lieu. Un joli défilé de mode dont le vestiaire conjugue à merveille le floral avec l’élégance sophistiquée.

Dans les livres, l’histoire d’Eve montre qu’elle aime s’habiller et Clare Waight Keller en reprend l’idée avec un panel de costumes solides et de robes douces et plissées. Des vêtements de soirée en taffetas et des smoking et les robes en parachute pour une belle aisance. Après avoir goûté une pomme d’Eden sucrée, le spectacle est perçu différemment. Il débute avec le passage de manteaux structurés et de blazers aux épaules arrondies dans une gamme de matières, cintrés à la taille par des ceintures. Tout est magnifique et l’excellent travail de la créatrice britannique dégage une certaine force.

 

Il est facile de comprendre pourquoi Clare Waight Keller mérite toutes ses récompenses, elle qui a conquis le cœur de tous et surtout de la famille royale et une certaine Meghan Markle. La suite montre des costumes très pointus avec des blazers à larges épaules, sans doute la mode du moment, mais ils font partie intégrante du show ‚ Plus on est grand, mieux c’est“ selon la maîtresse de cérémonie qui a plaidé pour le retour de la silhouette, avec ces manteaux et blazers particulièrement sculpturaux, dont beaucoup ont été présentés en tweed et en tissu à chevrons. Les détails sont très soignés : la largeur d’une manche de chemise, l’arrondi d’une petite robe rose pale, les ondulations des poignets et les cols à baleines, sur des robes à fleurs entièrement plissées.. Outre de nombreux modèles assez techniques et pointus, il y avait aussi une série d’apparences plus sobres et féminines, avec des robes tuniques et des minis superposés en tissu floral finement plissé.

Serpents et masculin

Photos : Getty images/Bestimage/Imaxtree/Cleo Glover/AFP/Reuters

Ces robes à fleurs sombres sont superbes et collent parfaitement au message du couturier. La robe plissée à fleurs et la veste cintrée aux épaules prononcées sont la vision de l’élégance sensuelle de la maison Givenchy. La robe rose bubblegum et rouge cerise toute simple est parfaite tout comme les smokings noirs classiques qui déambulent. Certains sont pourvus de petits détails scintillants ou d’une bande de taffetas mise sur une épaule. Les robes de soirée à paillettes au style saule pleureur se fondent dans la nature tandis que celles à plis en taffetas déclinées dans une vaste gamme de couleurs et de forme peuvent être le bon choix pour sortir. Pour la petite histoire, c’était un serpent qui avait tout gâché pour Adam et Eve pendant leur séjour à Eden en incitant Adam et Ève à prendre une bouchée de la pomme interdite. Inspirée de cette histoire, une belle série de tranchées en cuir aux finitions écailleuses ainsi que des sacs en peau de serpent sont apparue tout au long du défilé. Cette tendance „snake“ dans les manteaux chemises, sacs et autres chaussures devrait se poursuivre pendant la nouvelle saison. looks masculins pour cette collection, car les couches de blazers,de pantalons et de plis ne se limitent pas à un seul sexe chez Givenchy. Les garçons traversent l’espace vêtus de ces blazers ajustés superposés sur des chemises et des gilets, des pantalons amples et des écharpes en soie, ainsi que des bombardiers hybrides aux cols roulés.

Photos : Getty images/Bestimage/Imaxtree/Cleo Glover/AFP/Reuters

 

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*