FASHIONWEEK DE PARIS COLLECTION PRINTEMPS/ÉTÉ 2020 CHRISTIAN DIOR : „Flowers Power“

La dernière collection de Dior est une ode à la sœur féminine et féministe de son fondateur, Catherine. Le tableau de l’ambiance voulue par Maria Grazia Chiuri était recouvert d’images de Catherine, de feuillages, de jardins botaniques et de livres de jardinage de Vita Sackville-West.

Élément central de l’histoire et des traditions Dior, les fleurs, ayant inspiré le mythique New Look imaginé par Monsieur Dior en 1947, s’imaginaient sous toutes leurs formes pour le printemps-été 2020. Façon toile de Jouy emblématique, véritables fleurs séchées faisant office de teintures pour certaines robes ou encore brodées, témoignant du savoir-faire de la maison Dior.

Photos: Alessandro Lucioni/Gorunway.com/AP/SIPA/Ines Manaï/AsiaTypek/Morgan O’Donovan/WWDImaxtree//Dior

Le célèbre couturier était obsédé par les jardins. Presque plus aussi obsédé que sa sœur, Catherine ancienne résistante et amatrice de fleurs et principalement les roses. Ces dernières, entretenues avec amour dans les jardins dans la confortable maison de Granville, furent le fruit d’un puissant symbole de renouveau et d’espoir pour Catherine et Christian Dior. Après le guerre et la perte de toutes leurs affaires de production d’engrais et l’échec de sa galerie d’art, Christian Dior se lance dans la rose tout en gardant une certaine thématique florale inculqué par sa soeur Catherine. Pour Maria Grazia Chiuri, le thème de son défilé printemps/été 2020 au Bois de Boulogne sur les pelouses de Longchamp, rétablissant un certain équilibre dans la relation se l’humain pour la nature, fut un bel hommage à Catherine Dior, une femme intensément féminine (Pour info, Christian Dior a nommé son premier parfum, Mlle Dior en son honneur).

Photos: Alessandro Lucioni/Gorunway.com/AP/SIPA/Ines Manaï/AsiaTypek/Morgan O’Donovan/WWDImaxtree//Dior

Jardinières de mode

Des mannequins coiffés de paille vêtus de vestes en raphia se frayaient un chemin à travers une forêt d’arbres improvisée pour la cause. Le raphia n’était pas la seule référence en matière de jardin. Le coton toile de Jouy emblématique de la maison faisait partie aussi du show. A rayures ou à carreaux, elle était la matière principale des costumes et autres combinaisons, souvent combinés avec des chemises et des espadrilles en coton bleu ciel ou des treillis de jardin. De véritables fleurs séchées teintes ou brodées pour certaines robes  témoignant du savoir-faire de la maison Dior. Les magnifiques robes maxi en mousseline poids plume brodées de feuilles et de fleurs délicates, furent garnies par de minuscules perles et portées avec des colliers en bois.
Le sac à main tissé Dior a été retravaillé avec un motif de feuilles. Un parti-pris personnel de la directrice artistique pour faire en sorte que ces vêtements de luxe incroyablement coûteux semblent modernes et pertinents au quotidien.
Le spectacle fut grandiose mettant en exergue l’élévation spirituelle de la nature et du jardinage, L’accompagnement musical était la bande originale The Tree of Life d’Alexandre Desplat et Across the Universe des Beatles. Les invités furent nombreux avec entres autres Julianne Moore, Isabelle Huppert, Monica Bellucci et notamment l’actrice américaine Jennifer Lawrence, vêtue d’une robe de bal noire Dior, faisant le bonheur des photographes présents faisant la queue pour le buffet végétarien.
Un défilé très écologique avec la création d’un arboretum de plus de 150 arbres de plusieurs espèces différentes sur la pelouse de l’hippodrome de Longchamp. Un décor éphémère ou tous ces arbres seront replantés dans divers endroits de la capitale afin de la reboiser intelligemment.

Photos: Alessandro Lucioni/Gorunway.com/AP/SIPA/Ines Manaï/AsiaTypek/Morgan O’Donovan/WWDImaxtree//Dior

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*