CHAMPIONNAT DU MONDE WRC TOUR DE CORSE : Thierry Neuville gagne un tour de Corse crevant

Le tour de Corse cette année fut un récital de crevaison pénalisant les deux vainqueurs potentiels. Le malheur des uns fait le bonheur des autres et le belge Thierry Neuville (Hyundai) en tire tous les fruits après une montée en puissance crescendo tout au long du week-end. Le champion du monde Sébastien Ogier (Citroën) favori logique hérite d’une deuxième place inespérée.

La première journée sans assistance fut assez compliquée pour les pilotes, car sans assistance, ils devaient se montrer rapides sans hypothéquer le reste de l’épreuve en cas de pépins. À ce jeu-là, c’est le britannique Elfyn Evans (Ford) qui lance les hostilités avec Ott Tänak (Toyota) à l’affût et un Dani Sordo (Hyundai) dans son élément. Les deux Sébastien ont rencontré pas mal de difficultés dans cette première journée. Sébastien Loeb (Hyundai) de retour sur cette épreuve, rate le coche dès la première spéciale, avec une mauvaise sortie de route. Son compatriote commence lui par un tête-à-queue avant de se battre avec une C3 qui ne lui convient pas. Tout comme Kris Meeke (Toyota) victime d’une sale crevaison et d’une suspension abîmée qui le relèguent en fond de classement. Thierry Neuville (Hyundai) quant à lui a remporté l’ultime tronçon chronométré de la journée devant les leaders Ott Tänak et Elfyn Evans.

 

Jaanus Ree/Red Bull/DPPI/Presse Sport/Ford/WRC/Michelin/AFP/Khaled

À l’issue de cette première étape, Elfyn Evans (Ford) est toujours en tête mais Ott Tänak (Toyota) pointe à seulement 4 secondes derrière. En WRC2, le français Eric Camilli (Volkswagen Polo)est intouchable avec toutes les meilleurs chronos en spéciales, il devance le champion de France Yoan Bonato (Citroën) de plus de 20 secondes. La deuxième journée est un festival de l’estonien Ott Tänak, le pilote Toyota leader du championnat se montre très à l’aise sur l’asphalte corse et remporte les deux premières spéciales et lance un message au vaillant pilote gallois qui sous pression voit son avance fondre. Derrière, les Citroën C3 de Sébastien Ogier et Esapekka Lappi peinent et perdent encore du temps. Les Hyundai I20 restent toutefois dans le coup, Thierry Neuville et Dani Sordo à une dizaine de secondes seulement de la tête et Sébastien Loeb remis de sa journée d’hier est dans de bons chronos. Cette journée est marquée par la spéciale de Castagniccia, la plus longue du rallye (47, 18 km), qui joue souvent le rôle de juge de paix pour les pilotes. L’espagnol Dani Sordo (Hyundai) en sort vainqueur et Ott Tänak (Toyota) plein placé en profite pour prendre les commandes du rallye. Sébastien Ogier signait lui le 3e temps et passe devant le finlandais Teemmu Suninen (Ford) à la 5e place du classement général. La deuxième boucle de cette journée éprouvante laisse le meilleur chrono du Cap Corse au britannique Kris Meeke (Toyota) tandis que son compatriote de chez Ford Elfyn Evans se réveille en grappillant quelques secondes au leader Ott Tänak. Thierry Neuville (Hyundai) prenait le meilleur sur son coéquipier Dani Sordo lequel voit Sébastien Ogier (Citroën) revenir sur lui.

Rallye crève coeur

Solide en tête Ott Tänak leader garde un rythme soutenu, avant que la fête soit gâchée en tout début de la 11e spéciale avec une crevaison catastrophique. L’estonien et son copilote effectuent un changement de roue très rapide, mais perdent 2 minutes dans l’histoire et dégringolent à la 7e place. Une poisse profitable à Elfyn Evans (Ford) et Thierry Neuville (Hyundai) qui lorgne bien plus haut. Dani Sordo est sur le podium avant l’ultime passage dans la longue spéciale de Castagniccia.

Jaanus Ree/Red Bull/DPPI/Presse Sport/Ford/WRC/Michelin/AFP/Khaled

Auteur d’un magnifique temps dans cette dernière, Thierry Neuville a tout donné pour prendre les commandes de ce Tour de Corse avec 4″5 d’avance sur le gallois Elfyn Evans. Avec une voiture au moteur récalcitrant Sébastien Ogier, signe un bon chrono et chipe la 3e place à l’espagnol Dani Sordo. Épreuve ratée pour le finlandais Jari Matti Latvala (Toyota) déjà vainqueur ici, qui n’a jamais été en mesure de trouver le bon set-up de sa Toyota Yaris et subissait une crevaison dans la spéciale des Agriates, à oublier. Pour le dernier jour, seulement deux épreuves spéciales dont la Power Stage autour de Calvi au programme. Après s’être fait voler la vedette par Thierry à l’issue de l’ultime spéciale de la veille, Elfyn Evans (Ford) réagit de façon spectaculaire ce dimanche matin avec un chrono improbable dans la spéciale „Eaux de Zilia‘ qui relègue Thierry Neuville (Hyundai), son principal adversaire, à seize secondes avant la dernière spéciale. L’étonnant pilote Ford a frappé un grand coupe et logiquement dispose d’une avance conséquence pour s’imposer. Sébastien Ogier (Citroën) assure son podium et augmente son avance sur Dani Sordo en proie avec des problèmes de freins. Encore un rebondissement avec la crevaison du leader Elfyn Evans, qui offre ainsi la victoire à Thierry Neuville épargné par les problèmes qui récupère le bénéfice d’une course bien menée. Coup double donc pour le belge avec un premier succès et la tête du Championnat du Monde des Rallyes. Le français Sébastien Ogier hérite d’une deuxième place bienvenue après un rallye compliqué devant le malheureux et valeureux gallois Elfyn Evans. C’est le rapide Kris Meeke, loin au classement général et habile dans l’exercice qui s’offre la Power Stage au volant de sa Toyota Yaris.

WRC 2: Fabio Andolfi andiamo

Eric Camilli et sa Volkswagen Polo furent intouchables durant les deux premières journées. Le pilote français signa tous les meilleurs temps avant une crevaison le samedi qui lui faisait perdre le leadership à la faveur du solide italien Fabio Andolfi, au volant d’une Skoda Fabia R5. Après cette infortune, le français survolté aligna des temps canons pour remonter, mais la fameuse spéciale de Castagniccia fut fatale à sa Polo R5 qui prit feu d’un coup heureusement sans dégâts pour les deux occupants. Fabio Andolfi consolide sa place le dimanche et gagne en WRC 2 en terminant 11e au classement général.

Jaanus Ree/Red Bull/DPPI/Presse Sport/Ford/WRC/Michelin/AFP/Khaled

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*