CHAMPIONNAT DU MONDE WRC RALLYE DE SUEDE: Elfyn Evans roi du sprint suédois

Nouveau transfuge chez Toyota Elfyn Evans confirme ses bonnes sensations avec sa nouvelle monture. Le gallois a mené du début à la fin ce sprint suédois pour assurer une victoire dominante dimanche après-midi qui le propulse en tête du Championnat du monde des rallyes WRC pour la première fois. 

Le temps anormalement doux a fait que le calendrier du rallye de Suède deuxième manche de la saison, a été raccourci en raison d’un manque de neige et de glace. Des conditions spécifiques qui quelque peu décontenancé les pilotes, mais pas tous. Elfyn Evans (Toyota) âgée de 31 ans, est devenu ce dimanche, le premier pilote britannique à remporter ce rallye de Suède. Tout au long de ce rallye certes très écourté, il a dominé tous ses adversaires avec dextérité même dans les conditions périlleuses lors de la dernière étape et termine cette épreuve avec 12,7 secondes du champion du monde sortant Ott Tänak (Hyundai). Autre surprise, le tout jeune finlandais Kalle Rovanperä qui prive à l’arraché son coéquipier et néanmoins sextuple champion du monde de la discipline Sébastien Ogier du podium. Il devient à tout juste 19 ans le plus jeune pilote à avoir remporté un podium en WRC. Le français n’a pas voulu prendre de risques dans ses conditions spéciales entre neige et boue et sa prudence lui a joué des tours, mais il reste bien dans la course : 
“ C’était un week-end difficile, les conditions étaient très compliquées, je n’ai pas voulu prendre de risques, mais au moins, on aura une bonne position de départ pour le Mexique.

Photos; Michelin/Redbull

Kalle Rovanperä confirme

Les fortes pluies sur les routes verglacées ont créé un danger supplémentaire pour la dernière étape mais avec un net avantage de 17,2 secondes, le jeune gallois a pu mesurer son rythme pour gérer son avance et ainsi sceller sa deuxième victoire en carrière qui lui était promise : „C’était une étape difficile à terminer et avec une adhérence tellement aléatoire, je n’ai pris aucun risque, tout en maintenant un rythme soutenue. Changer d’équipe est toujours compliqué, mais toutes les personnes de cette nouvelle structure m’ont rendu le travail très, très facile et m’ont donné tout ce que j’aurais pu souhaiter pour remporter cette magnifique victoire „Le champion du monde en titre Ott Tänäk est bien content d’avoir pu conserver sa deuxième place tout au long de l’épreuve, Cette place de dauphin sur le podium final est un véritable coup de pouce après son énorme crash au Rallye de Monte-Carlo, qui l’a laissé incertain de sa condition physique avant ce rallye : 
La récupération a pris pas mal de temps et la première semaine, j’étais un peu dans la douleur, donc je n’étais vraiment pas sûr d’être en forme pour la Suède. Le corps n’était pas vraiment content et cela a pris un peu de temps „.

Photos; Michelin/Redbull

L’estonien termine deuxième avec seulement 7,5 secondes d’avance sur le jeune Kalle Rovanperä. Derrière les quatre pilotes ci-dessus, Esapekka Lappi (Ford) aura très vite pris l’avantage sur Thierry Neuville (Hyundai). Sans jamais avoir réellement pu faire la différence le finlandais aura tout de même résisté jusqu’au bout et vient donc compléter le top 5 en précédant le belge de seulement 1,4 secondes. Remplaçant de Sébastien Loeb, l’irlandais Craig Breen (Hyundai) conduira sa Hyundai i20 à la septième place, juste devant la deuxième Ford Fiesta du décevant finlandais Teemu Suninen et la Toyota Yaris du japonais Takamoto Katsuta.

Photos; Michelin/Redbull

WRC-2 Mads Ostberg intraitable

Devancé par son compatriote Ole Christian Veiby (Hyundai) lors du premier chrono, Mads Ostberg (Citroën) aura tout de suite réagi en prenant l’avantage dès la seconde spéciale. Le norvégien parvenait avec sa Citroën C3 ensuite à garder sa position  pour s’imposer en WRC-2 après avoir repoussé le pilote Hyundai à plus de 20 secondes. Au troisième rang, le revenant Pontus Tidemand (Skoda) a profité d’une erreur de Nikolay Gryazin (Hyundai) en début de parcours, très vite isolé à cette position, le suédois complète le podium de la catégorie. Le duo Adrian Fourmaux/Rhys Yates suit respectivement en 4e et 5e position.

 

WRC-3  Jari Huttunen plus fort

Au terme d’une belle bagarre face à Emil Lindholm (Skoda)Jari Huttunen (Hyundai) aura finalement eu le dernier mot. Prenant les devants en seconde partie d’épreuve, le pilote Hyundai s’impose ainsi avec 5 secondes d’avance sur son compatriote. En bagarre pour la troisième place face à Johan Kristoffersson (Volkswagen), Oliver Solberg (Skoda) fut lourdement pénalisé par une crevaison dans l’ultime chrono, laissant l’avantage à Johan Kristoffersson et Eerik Pietarinen (Skoda).

Photos; Michelin/Redbull

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*