CHAMPIONNAT DU MONDE SUPERBIKE 2020 AUSTRALIE : Les jeux du cirque

D’emblée, la première course du Championnat du Monde Superbike 2020 en Australie a lancé les hostilités. Les pilotes sont entrés dans le vif du sujet sur le tracé rapide de Phillip Island. Toprak Razgatlioglu désormais pilote Yamaha a remporté la première course victoire par l’un des écarts les plus infimes de l’histoire du Superbike mondial. 0,137 seconde, sépare les quatre meilleurs pilotes sous le drapeau à damiers de cette passionnante manche d’ouverture de la saison.

COURSE 1: Fort comme un turc

En début de course, le poleman Tom Sykes (BMW) accroche son compatriote champion sortant Jonathan Rea (Kawasaki), le forçant irrémédiablement à quitter la piste. Tom Sykes a pu continuer sans quitter la piste contrairement au pilote Kawasaki qui après un voyage à travers le gravier a rejoint la course en fin de classement à la 18e et dernière place. En remontant spectaculairement ses adversaires, ce dernier part à la faute et abandonne la partie. Scott Redding (Ducati) assez à l’aise prend vite le meilleur sur Michael van der Mark (Yamaha) et file aux trousses de la BMW de tête. Tom Sykes conserve son leadership tout au long de la première moitié de la course avant que le grand pilote Ducati le déloge suivi des deux pilotes officiels Yamaha Michael Van der Mark et Toprak Razgatlioglu. À mi-course, Tom Sykes se retrouve englué au sixième rang alors après qu’Alex Lowes (Kawasaki) et Leon Haslam (Honda) l’ont dépassé. Quelques tours plus tard, l’avance de Scott Redding en tête de la course est de courte durée, les Yamaha’s boys le passe. Les huit derniers tours sont le théâtre d’une passe d’armes entre coéquipiers, le jeune turc mène un moment mais se fait souffler la tête par le néerlandais plus véloce. Celui-ci semble créer un écart mais c’est sans compter sur le retour des deux chasseurs britanniques Scott Redding et Alex Lowes collés à la roue de Toprak Razgatlioglu.

Les quatre pilotes ont creusé un écart significatif avec leurs poursuivants mais au jeu des aspirations c’est Toprak Razgatlioglu qui réussi s’imposer devant Alex Lowes et Scott Redding, Michael Van der Mark termine au pied du podium. Le trio séparé par seulement 0,041 seconde à l“arrivée. Alex Lowes 3e dans le dernier virage a profité du fait que son ancien coéquipier était légèrement hors ligne lorsqu’il tentait de dépasser le futur vainqueur. Leon Haslam a réussi à conserver la cinquième place devant son coéquipier de chez Honda Alvaro Bautista. Le vice-champion 2019 parti loin après son crash en superpole 15e, termine à seulement une demi-seconde de son coéquipier. Le français Loris Baz (Yamaha) termine meilleur pilote indépendant en terminant 7e devant l’officiel Ducati Chaz Davies.

Photos: Worldsbk/Kawsasaki/Redbull/PaulTan/DR

COURSE SPRINT : „Rea ction“

Jonathan Rea a pris de suite les devants avec six pilotes (Tropak Razgatlioglu, Tom Sykes, Scott Redding, Alex Lowes, Michael Van der Mark et Loris Baz). Durant toute la course la bataille fut intense et les contacts entre les entre les différents pilotes furent légions.
Scott Redding (Ducati) a tenté de doubler Toprak Razgatlioglu (Yamaha) et Jonathan Rea (Kawasaki) dans le même virage. Le pilote turc a dû céder, le champion du monde a réussi à bien tenir sa trajectoire pour garder la tête laissant son adversaire aux prises avec le pilote Ducati. Les trois leaders ont tenté d’allonger leur rythme, mais Alex Lowes (Kawasaki), Michael Van der Mark (Yamaha) Tom Sykes (BMW) et Loris Baz (Yamaha) ont réussi à rester dans leur sillage. À deux tours de la fin, le virulent pilote Yamaha Toprak Razgatlioglu lance une première attaque contre Jonathan Rea, lequel a immédiatement répondu, reprenant son bien. Une seconde tentative du pilote turc dans le dernier tour avec ce qui semblait être l’attaque décisive. Mais le pilote Kawasaki n’est pas multiple champion du monde par hasard,

Photos: Worldsbk/Kawsasaki/Redbull/PaulTan/DR

il s’est accroché à la roue arrière de la Yamaha n° 54 pour ensuite avoir la bonne vitesse d’aspiration pour entrer en tête dans la dernière ligne droite et passer le drapeau à damiers pour seulement 67 millièmes sur Toprak Razgatlioglu et 72 millièmes sur Scott Redding. 4e et légèrement plus détaché (2 dixièmes,  Alex Lowes avec l’autre Kawasaki officielle, tandis que le néerlandais Michael Van der Mark termine 5e. Tom Sykes malgré un bon envol a vu sa position détériorer au fil des tours, il se classe 6e juste devant le pilote français Loris Baz. Course à oublier pour Honda. Leon Haslam a failli quitter la piste au premier virage après un contact avec un autre pilote. Reparti en dernière position, il effectuera une belle remontada jusqu’à la 8e place finale. C’était pire pour son coéquipier et vainqueur sortant Alvaro Bautista qui se saborde dès le deuxième tour. Le petit espagnol réussit à reprendre la course après un arrêt au stand, mais termine bon dernier avec un retard de 3 tours
Une victoire que Jonathan Rea dédie à sa grand-mère décédée la veille de cette course sprint

Photos: Worldsbk/Kawsasaki/Redbull/PaulTan/DR

COURSE 2 ; Alex Lowes plus malin

Jonathan Rea (Kawasaki) avait commencé la course devant depuis la première ligne, avant de se faire dépasser à l’extérieur par son coéquipier dans la courbe rapide suivi par le néerlandais Michael van der Mark (Yamaha). Mais le champion du monde riposte et repasse ces pilotes peu de temps après. Le pilote français Loris Baz (Yamaha) dans un très bon jour, démontre encore une fois sa vélocité sur ce tracé exigeant de Philip Island en prenant aussi la tête au 4e tour en disposant de Jonathan Rea, mais ce dernier contre attaque en le déposant dans la ligne droite suivante. Dans un rythme assez soutenu mais en préservant ses pneumatiques, le nord-irlandais contrôle la tête de course avec dans ses rétros pas moins d’une dizaine de pilotes à l’affût.

Photos: Worldsbk/Kawsasaki/Redbull/PaulTan/DR

Fin stratège, Jonathan Rea commence à voir la fin de course en mire mais son coéquipier impatient le surprend et prend à son tour le leadership. Dans les tours suivants, les pilotes Kawasaki se battent mais Alex Lowes parvient à garder son sang froid et s’impose enfin après quelques années de disette. Scott Redding (Ducati) qui suivant de loin les trois premiers parvient à remonter pour s’emparer in extremis du podium (son 3e du week-end). Son coéquipier Chaz Davies (Ducati) parti loin finit cette manche en 5e position. Alvaro Bautista a lui bien réparé ses mésaventures des qualifications et avec un retour tonitruant, il termine cette manche en 6e place.

Photos: Worldsbk/Kawsasaki/Redbull/PaulTan/DR

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*