CHAMPIONNAT DU MONDE SUPERBIKE 2019 : Une belle triplette à domicile pour l’épouvantail Bautista

Sous une météo mitigée avec un ciel couvert et une température considérablement inférieure à celle de la veille, la première course du week-end sur le circuit Motorland Aragón, vit la suprématie de l’espagnol Alvaro Bautista (Ducati) qui remporte une course totalement maîtrisée sur ses terres. Encore un signe à ses adversaires qui derrière se sont battus jusqu’au bout pour le podium.

Dès l’extinction des feux, la Ducati numéro 19 est la plus prompt à démarrer et prend le large avec un rythme de folie, pulvérisant même le record du tour de la catégorie de Chaz Davies vieux de 3 ans. Derrière un étonnant Tom Sykes au guidon de la BMW officielle, auteur d’un départ canon au nez et à la barbe de l’allemand de Yamaha Sandro Cortese en perdition dans l’exercice. Plus loin, Markus Reiterberger (BMW) est entré en collision avec le quadruple champion du monde, Jonathan Rea (Kawasaki) et suite au choc, a perdu l’équilibre pour chuter en plein milieu de la ligne d’arrivée. Cela n’a pas affecté outre mesure la remontée du pilote Kawasaki de la dixième à la sixième place. Devant l’ogre de Borgo Panigale impose sa cadence, suivi par le britannique et sa BMW qui donne tout pour suivre cette fusée rouge. Pendant ce temps les Yamaha d’Alex Lowes et de Michael Van der Mark reviennent forts ainsi que Chaz Davies (Ducati) et…Jonathan Rea (Kawasaki). Alex Lowes a pris la troisième place avec dans ses rétros Chaz Davies et Jonathan Rea en cinquième place.

Photos: WorldSbk/Yamaha/Kawasaki/Ducati

Dès lors, le champion du monde réagit fort en se faufilant à l’intérieur du virage pour passer Chaz Davies puis en attaquant son ancien coéquipier Tom Sykes, qui avait déjà abdiqué face à un Alex Lowes qui a déjà pris une avance substantielle. La réplique de Chaz Davies, qui suivait les derniers mouvements de très près fut radicale afin de se débarrasser d’Alex Lowes (Yamaha) pour aller chercher son compagnon de jeu favori, entamant ainsi une belle bataille entre eux. À chaque virage, un coup à toi un coup à moi, une passe d’armes superbe dans laquelle le pilote Kawasaki en sort vainqueur, suite à une erreur de jugement du pilote gallois. Cette bataille a permis le retour de la Yamaha numéro 22 qui reprend le relais en tête du peloton en doublant le numéro 1. À cinq tours de la fin, tous ces anglais dispensent des belles passes d’armes avec l’apparition d’un nouveau compatriote de jeu, Eugene Laverty (Ducati) venu de nulle part et prêt à tout, après avoir laissé derrière lui le néerlandais Michael van der Mark (Yamaha) en proie avec des pneumatiques usés. Deux tours plus tard, Chaz Davies est devenu le leader de ce groupe de furieux dont Jonathan Rea ferme la marche en perdant bizarrement le contact. Toutefois, ce dernier est revenu à la charge comme une furie et a réussi à rentrer en seconde position dans le dernier tour. Le nord-Irlandais pilote sa Kawasaki à la limite afin d’échapper à la Ducati Panigale V4R de Chaz Davies et à l’extra terrestre Eugène Laverty avant que celui-ci un brin optimiste en essayant de passer le gallois se rate et tombe à seulement quelques virages du drapeau à damiers. Septième victoire donc d’Alvaro Bautista en échappée solitaire devant un Jonathan Rea impérial et son coéquipier Chaz Davies qui signe enfin un bon retour avec la nouvelle Ducati

Course Sprint

Pas se surprise, on prend les mêmes et on recommenc. Très bon départ du local sur sa Ducati officielle suivi de tout un groupe d’excités piloté en début de course par l’allemand Sandro Cortese (Yamaha). Devant l’impossibilité de suivre le rythme du leader du championnat, les seconds couteaux s’offrent de belles bagarres avec le retour du champion du monde parti comme la veille de la dixième place. Une remontée qui fait le ménage dans le groupe à majorité britannique avec le pilote Kawasaki numéro 1 qui passe en tête, mais très vite contré par Alex Lowes sur sa Yamaha. Incisif et très rapide ce dernier tente de s’échapper et garde la tête un bon moment en profitant d’une erreur d’appréciation de son compatriote Jonathan Rea. Quant à Chaz Davies (Ducati), retardé par quelques fautes, il revient dans le jeu à grande vitesse. Un match pour la deuxième place à trois, mais l’épilogue se répète avec un quadruple champion déterminé qui porte une attaque décisive avant le drapeau à damiers. Alex Lowes (Yamaha) prend la troisième place devant Chaz Davies (Ducati) et Tom Sykes (BMW). Victoire d’Alvaro Bautista qui porte déjà son score à 8 victoires en trois épreuves avant la dernière course du week-end.

Troisième course

La troisième course de ce week-end espagnol au Motorland d’Aragon a été conclue sans surprise par une nouvelle victoire de l’espagnol Alvaro Bautista qui marque la 350e victoire de la firme de Bologne en championnat du monde Superbike. Hormis le nouveau transfuge du MotoGP parti seul pour gagner, l’excitation fut comme pour les manches précédentes, la lutte pour la deuxième place. Avec une position de grille de départ dans l’ordre d’arrivée de la course sprint, Jonathan Rea va enfin partir aux côtés de son rival actuel archi-dominateur ce début de saison. Le public présent ainsi que les téléspectateurs se préparent enfin à voir une lutte de géants entre les deux champions. Dès l’envol, le nord-irlandais est aussi prompt que son adversaire espagnol et les deux font bloc afin de garder leurs positions face aux autres. Chaz Davies (Ducati) passe de son coté Alex Lowes (Yamaha) pour rester dans le sillage du duo devant. Jonathan Rea tente de suivre Alvaro Bautista, mais sa tentative reste stérile, les chronos du pilote Ducati sont impressionnants, ce qui lui vaut encore de s’échapper allègrement. Par contre, la deuxième Ducati officielle du gallois prend le meilleur sur la Kawasaki de Jonathan Rea pour parvenir à la deuxième place.

Derrière la Kawasaki numéro 1, Alex Lowes et un revenant Leon Haslam (Kawasaki) assez discret dans les autres courses qui cette fois est dans le coup suivi d’un Eugène Laverty (Ducati) très bon dans cette épreuve. Alex Lowes parvient à doubler le champion du monde et partent à l’assaut de Chaz Davies lequel n’arrive pas à creuser l’écart. Mais la réplique du pilote Kawasaki fut intense et lui redonne l’avantage, Leon Haslam passe à son tour le pilote Yamaha et part attaquer son illustre coéquipier dans un superbe mano à mano, mais les ressources du pilote vert fétiche sont telles qu’il prend les devants en allant même chercher le pilote Ducati Chaz Davies presque assuré de faire le doublé. À quelques encablures de l’arrivée, Jonathan Rea passe le gallois et force son talent et dans la pression le pilote Ducati se rate légèrement et laisse échapper le pilote Kawasaki à la deuxième place. Leon Haslam (Kawasaki) rattrape son week-end catastrophique avec une quatrième place, devant Alex Lowes (Yamaha) moins en vue dans cette manche et Eugene Laverty (Ducati) excellent sixième, suivent ensuite Jordi Torres (Kawasaki Pedercini), Michael van der Mark (Yamaha) , Michael Ruben Rinaldi (Ducati Barni) et Sandro Cortese (Yamaha). Avec cette neuvième victoire de rang, Alvaro Bautista et sa Ducati Panigale V4 R restent sans rival dans ce championnat du monde 2019 et égale le record victoires d’affilée du britannique Neil Hodgson en 2003.

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*