CHAMPIONNAT DU MONDE DE CYCLISME: Le „Höll“est pour Valverde !!

Bâti autour de la belle ville d’Innsbruck, la capitale régionale du Tyrol, le championnat du monde de vélo 2018 s’affichait comme le plus dur de l’histoire des mondiaux de la discipline. Le Français Julian Alaphilippe faisait office d’épouvantail sur la course en ligne vu sa saison et surtout, avec la méforme du vainqueur sortant Peter Sagan encore trop faible pour prétendre à un quatrième titre consécutif. De la liste des vainqueurs potentiels, en voyant ce parcours avec ses 4 670 mètres de dénivelé positif, des passages dans un goulet engoncé entres commerces artisanaux et villas de ville du vieil Innsbruck, passerelle obligatoire pour atteindre avec le redoutable mur du „Höll“, une montée à… 28 % à dix kilomètres de la fin.
La sélection était déjà faite avant le départ. Tous les pays représentés ont formé des équipes taillées pour ce genre de routes qui font mal.
Mais après 258 kilomètres et 6 h 46’41“ en à la moyenne de 38,064 km/h, c’est le vétéran espagnol Alejandro Valverde qui s’impose en costaud après avoir puissamment sprinté pour battre le français Romain Bardet, le canadien Michael Woods et surtout le néerlandais Tom Dumoulin qui est remonté jusqu’au trio de tête sur la fin. Comment blâmer ce cycliste âgé de 38 ans qui a presque tout gagné dans sa carrière et qui surtout est toujours présent dans les bons coups.

Photos: Christof Stache AFP/ Louis Vantuycom/Reuters/Daniel Kopatsch

Une victoire méritée et en aucun cas controversée sur cette piste des plus exigeante. Auréolé d’une carrière prolifique, mais entachée d’accusations et de condamnation pour dopage lors de son implication dans l’affaire Puerto, Alejandro Valverde n’a jamais été complètement interdit, la fédération de cyclisme espagnol l’a toujours défendu de ces accusations, lui évitant de nouvelles enquêtes. Que cela ne tienne aujourd’hui, il est „Champion du Monde“ et cette fois bien différent que certaines victoires obtenu sous les sifflets. Heureux dénouement pour cet homme sympathique avec cette médaille d’or en Autriche.

Tom Dumoulin en remontada express

L’espace d’un instant, l’espagnol a eu peur de voir son rêve se briser, comme six autres fois auparavant dans sa carrière, lorsque qu’il a vu le néerlandais Tom Dumoulin, à la fin de la dernière descente, revenir sur eux à vitesse grand V ou seulement à quelques mètres de la ligne d’arrivée, il a fait la jonction. Alejandro Valverde prend d’emblée ses responsabilités et lance le sprint de loin réglant le français Romain Bardet et le canadien Michael Woods. Tom Dumoulin échoue au pied du podium et en cinquième position l’italien Gianni Moscon également protagoniste de la course, mais qui a buter dans les derniers 28 % . Dommage, car l’équipe Sky le voyait bien au-delà. Autre champion transalpin Vincenzo Nibali, dont l’état était trop précaire pour espérer faire quelque chose de bien, a abandonné, à quelques kilomètres de la fin. Sans ce foutu incident sur le Tour de France, qui sait, sa saison aurait peut-être pris un autre tournant.

Photos: Christof Stache AFP/ Louis Vantuycom/Reuters/Daniel Kopatsch

Vainqueur à sa douzième tentative après avoir enregistré six podiums, aidé par une excellente équipe espagnol Alejandro Valverde peut enfin jouir de ce maillot arc-en-ciel qui lui faisait tant défaut. Une consécration pour l’actuel N.1 mondial à l’UCI qui reçu sa médaille d’or des mains de Peter Sagan, un vrai honneur pour lui.

„Je n’y crois pas, c’est incroyable. Je me suis battu pendant des années et j’ai finalement réussi.“ Lâche Alejandro Valverde cède sous l’émotion à l’arrivée.

„Ce n’est pas la première fois que je craque émotionnellement après une victoire, mais c’est la plus forte“ dit-il.  „J’ai tellement cru ne jamais être champion du monde… Je me suis battu pendant des années. J’ai été tant e fois près du but sans jamais gagner l’or jusqu’à penser que je ne pourrais jamais être champion du monde. J’ai failli m’avouer vaincu, mais j’ai finalement tout donné.“Ajoute t-il
„Avec une victoire pareille, je peux prendre ma retraite tranquille.“

Liens Autriche: 

https://www.austria.info/fr

https://www.innsbruck.info/fr/

Photos: Christof Stache AFP/ Louis Vantuycom/Reuters/Daniel Kopatsch

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

*